guérir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(xie siècle) guarir, d'abord au sens de « protéger, garantir ». Issu du francique *warjan, « défendre, protéger ».

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

guérir transitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Délivrer d’un mal physique.
    • Pyrrus, Roi des Epirotes, guérissoit[sic], dit Plutarque, tous les Rateleux en leur touchant seulement la rate avec le gros doigt de son pié[sic] droit ; […]. (Jean Meslier, Le Testament, chap. XIII, édition de Rudolf Charles, t.1, p.81, 1864)
    • Leur pouvoir était illimité ; ils guérissaient les malades abandonnés des médecins, rendaient fécondes les terres stériles, arrêtaient les épidémies de bestiaux, mais ils n’étaient point toujours d’humeur à ces sorcelleries bienfaisantes, […]. (Octave Mirbeau, Rabalan,)
    • M. A… G…, demeurant à Troyes, souffre depuis longtemps d’une entérite que différents traitements n’ont pu guérir. (Émile Coué, La Maîtrise de Soi-même par l’autosuggestion consciente, éd. 1935, p.31)
    • (Par extension)En vertu de ce principe des homœopathes : similia similibus curantur, l’aconit, la stramoine, la jusquiame, seraient capables de susciter cette névrose chez l’homme ou l’animal bien portant, puisqu’ils prétendent la guérir par ces médicaments. C’est ce qui, croyons-nous, est à démontrer. (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Sylvius avait déjà fait observer que les bœufs qui, pendant l'hiver, sont affectés de concrétions biliaires, se guérissent au printemps en mangeant les feuilles et les tiges de chiendent dans les pâturages. (Le Chiendent - Triticum repens, dans la Revue de thérapeutique médico-chirurgicale, Paris : Dr Martin-Lauzer, 1865, p.17)
  2. (Absolument) L’art de guérir.
  3. (Figuré) Délivrer d’un mal moral, de mauvaises habitudes, travers, passions, vices, etc.
    • Cela le guérira peut-être de son indiscrétion.
    • Cet enfant est parvenu à se guérir de la peur.
    • Il est guéri de son ambition. — Guérissez-vous de ce vilain défaut.
  4. (Intransitif) ou (Pronominal) Se délivrer d’un mal physique.
    • Il est dans les meilleures conditions pour guérir.
    • Il se guérira peu à peu.
    • (Par extension) Sa blessure ne guérit, ne se guérit guère.
    • (Figuré) On guérit difficilement de la peur.
    • Son cœur a trop souffert pour guérir, pour se guérir jamais.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]