guerre civile

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Calque du latin bellum civile. Composé de guerre et de civil.

Locution nominale[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
guerre civile guerres civiles
/ɡɛʁ si.vil/

guerre civile /ɡɛʁ si.vil/ féminin

  1. (Politique) (Militaire) Guerre entre citoyens d’un même État ou entre citoyens et le gouvernement, ou l’armée, de leur État.
    • On a remarqué plus d’une fois que les États qui sortaient des guerres civiles ont été très supérieurs à leurs ennemis, car tout est soldat dans une guerre civile. (Frédéric II & Voltaire, L’anti-Machiavel, 1739, édition de 1947)
    • Dans ce charmant district de la joyeuse Angleterre qu’arrose le Don, s’étendait, aux jours reculés, une vaste forêt […] ; là, furent livrées plusieurs des batailles désespérées qui ensanglantèrent les guerres civiles des Deux-Roses ; […] (Walter Scott, Ivanhoé, traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […] le comte d’Artois, le prince de Condé, et les Polignac sortaient de France pour aller demander à l’étranger non-seulement un asile, mais des secours contre la révolution. C’était les premiers de émigrés qui bientôt vont allumer la guerre civile dans leur patrie et former contre elle une coalition européenne. (Alfred Barbou, Les trois Républiques françaises, 1879)
    • Il attaquait dans le moment unique et irretrouvable d’une guerre civile qui armait les uns contre les autres les princes de la branche allemande ; […] (Auguste Simon Jean Chrysostome Poirson, Histoire du règne de Henri IV, 1865, préface, p.XLIV)
    • Sous la première République, au moment même où toute l’Europe nous tombait sur le dos, c'est les curés qui ont excités la guerre civile en Vendée, fanatisant les paysans, les menant au combat, et leur promettant le paradis s'ils étaient tués. (Émile Thirion, La Politique au village, p. 203, Fischbacher, 1896)
    • La guerre civile est devenue bien difficile depuis la découverte des nouvelles armes à feu et depuis le percement des voies rectilignes dans les métropoles. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, La décadence bourgeoise et la violence, 1908)
    • Pendant les deux premiers mois de la guerre civile, Staline n’avait pas songé à intervenir en Espagne. (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)
    • Je suis la Guerre civile, je suis la bonne guerre, celle où l’on sait pourquoi l’on tue et qui l’on tue […] (Henry de Montherlant, La Guerre civile, 1965)
    • Le Coran, comme la sunna du Prophète furent pratiquement périmés en tant que guides pratiques de la vie moins d'une génération après la mort du Prophète, dès 660-661, lors de la première guerre civile de la communauté musulmane. (P.J. Vatikiotis, L'Islam et l'État, 1987, traduction de Odette Guitard, 1992, p.64-65)

Antonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]