icelui

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Dérivé de la locution du moyen français y celui en juxtaposant l’adverbe y « ici » (dérivé du latin hic, qui a aussi donné le mot ici et la particule -ci en français moderne) avant l’adjectif celui.

Adjectif démonstratif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin icelui
/i.sə.lɥi/
iceux
/i.sø/
Féminin icelle
/i.sɛl/
icelles
/i.sɛl/

icelui /i.sə.lɥi/

  1. (Désuet) Ce, cet.
    • Et au parmy d’icelles champaignes, est scituée et assise ladicte ville de Hochelaga… (Jacques Cartier)
    • Quiconque, après le trespas d’un deffunt ou deffuncte, comme son héritier ou aultrement, prend et applique à soy les biens et héritages d’iceulx deffunct ou deffuncte, il est coupable et poursuivible de payer et acquitter les dettes desdits deffunct et deffuncte. (Société des antiquaires de Picardie, Mémoires de la Société des antiquaires de Picardie : Documents inédits concernant la province, Coutumes locale du bailliage d’Amiens publiées en 1507, 1845)
    • Nazareth.
      Aucune ville ou bourgade de ce nom n’existe au Ier siècle de notre ère, pas davantage en Galilée qu’ailleurs. (Alors que je la vois, icelle ville ou bourgade, venir s’intégrer dans tous les Atlas du Nouveau Testament…)
      (Bernard Dubourg, L’invention de Jésus, tome II, La fabrication du Nouveau Testament, Paris, Éditions Gallimard, 1989, p. 68)

Pronom démonstratif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin icelui
/i.sə.lɥi/
iceux
/i.sø/
Féminin icelle
/i.sɛl/
icelles
/i.sɛl/

icelui /i.sə.lɥi/

  1. (Désuet) Celui-ci, celui-là, la personne ou la chose dont on vient de parler. S’emploie dans le style de procédure.
    • J’ai le billet, et, en vertu d’icelui, une bonne sentence par corps.. (Jean-François Regnard)
    • Nous, Guillaume de Nogaret, chevalier, secrétaire général du royaume et gardien des Sceaux de France par la grâce de notre bien-aimé Sire, le roi Philippe quatrième, avons, sur l’ordre d’icelui, ce jour, vingt-cinquième d’avril mille trois cent quatorze, […] (Maurice Druon, Les Rois maudits, tome 1, « Le Roi de fer »)
    • Dans la maison d’icelui.
    • Comment Candide fut élevé dans un beau château et comment il fut chassé d’icelui. (Voltaire, Candide, chapitre 1)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]
Les anciens mots icelui et icelle, d’usage savant dans le jargon juridique, ont été remplacés le plus souvent par celui-ci et celle-ci.
Au xixe siècle, ce mot ne s’employait déjà plus qu’en terme procédural ou par plaisanterie.

Références[modifier | modifier le wikicode]