isomère

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Mot composé des affixes d’origine grecque iso- (« identique ») et -mère (« partie ») (→ voir ἴσος et μέρος).

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
isomère isomères
/i.zɔ.mɛʁ/
Un des isomères du butène (C4H8) : le 1-butène
Un autre isomère du butène (C4H8) : le méthylpropène.

isomère /i.zɔ.mɛʁ/ masculin

  1. (Chimie) Molécule organique qui possède la même formule brute qu’une autre molécule, mais qui a une formule semi-développée ou une formule développée différente.
    • Cette molécule est un isomère du glucose.
  2. (Physique) Noyau maintenu dans un état excité instable de manière anormalement longue.
    • On sait que l’usage s’est introduit d’appeler isotopes deux noyaux de même charge différant par la masse, isobares deux noyaux de même masse différant par la charge. Deux noyaux seront dits isomères s’ils sont à la fois isotopes et isobares. (Jacques Solomon, Protons, neutrons, neutrinos: leçons professées au Collège de France, 1939)
    • Les noyaux isomères sont des noyaux indiscernables par leur nombre atomique et leur masse atomique. Ils se distinguent cependant par leurs propriétés radioactives et notamment par leurs périodes de désintégration. (Bulletin de la Classe des sciences, volume 32, Académie royale des sciences, des lettres et des beaux-arts de Belgique, 1947)
    • L’étain-117 (117Sn) est stable et possède un isomère (117mSn) d’une demi-vie de 14 jours.

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikitexte]

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
isomère isomères
/i.zɔ.mɛʁ/

isomère /i.zɔ.mɛʁ/ masculin et féminin identiques

  1. (Minéralogie et de Chimie) Qui est composé de parties égales.
  2. (Chimie) Qualifie des isomères.
    • Le naphtol ne donne pas cette réaction, bien qu'il soit isomère au thymol. (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)

Expressions[modifier | modifier le wikitexte]

  • corps isomères, corps qui se composent des mêmes éléments et en même nombre, mais qui diffèrent sensiblement par leurs propriétés.

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]