professionnel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

De profession avec le suffixe adjectival -el.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin professionnel
/pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl/
professionnels
/pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl/
Féminin professionnelle
/pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl/
professionnelles
/pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl/

professionnel

  1. Qui est relatif à une profession.
    • La création des jurandes et des maîtrises leur fut funeste, car ces organisations n'étaient pas seulement professionnelles mais religieuses. (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Dans le Nord-Ouest amazonien, par exemple, environ un siècle après l'abattis, il devient à peu près impossible à un botaniste professionnel de distinguer la végétation secondaire de la forêt primaire environnante (Sastre 1975). (Philippe Descola, La nature domestique: symbolisme et praxis dans l'écologie des Achuar, Paris, ‎Maison des sciences de l'Homme & Fondation Singer-Polignac, 1986, p.171)
  2. (En particulier) Qualifie la formation des apprentis à leur métier.
    • Enseignement professionnel.
    • Cours professionnels.
    • École professionnelle.

Antonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Paronymes[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin professionnel
/pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl/
professionnels
/pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl/
Féminin professionnelle
/pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl/
professionnelles
/pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl/

professionnel masculin

  1. Celui qui fait profession d’un métier, d’un art ou d’un sport.
    • Les troubles tout récents de Russie ont contribué à populariser l’idée de grève générale dans les milieux des professionnels de la politique. (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.V, La grève générale politique, 1908, p.215)
    • Une professionnelle de la chaussure présente un savoir-faire unique et différentes techniques de tressage du cuir.
  2. (En particulier) Prostitué(e)
    • […] François se dévoyait auprès des filles publiques, […]. On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, des recettes magiques pour exaspérer la volupté de leurs clients et leur procurer des extases sans pareilles que honnêteté de leurs épouses est incapable de leur offrir. (Jean Rogissart, Hurtebise aux Griottes, 1954)

Synonymes[modifier]

Antonymes[modifier]

Traductions[modifier]

Paronymes[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]