à pic

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Apic., à-pic

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(début XVIIe siècle) Du mot pic (« montagne dont le sommet forme une pointe »). La préposition à a ici le sens d’« avoir la forme de », d’où découle l’idée d’une pente raide.

Locution nominale[modifier]

Invariable
à pic
\a pik\

à pic \a pik\ masculin invariable

  1. Endroit d’une montagne dont la pente est très escarpée.
    • Les alpinistes eurent du mal à passer cet à pic rocheux.

Variantes orthographiques[modifier]

Traductions[modifier]

Locution adjectivale[modifier]

Invariable
à pic
\a pik\

à pic \a pik\ invariable

  1. Perpendiculaire, vertical.
    • Ce ne sont que des rochers à pic contre lesquels la mer se brise avec fureur : les vents et les vagues les ont façonnés en pyramides, en tours, en cavernes, en arcades; d'innombrables oiseaux de mer animent le paysage. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.28)
    • Rien d’ailleurs d’étonnant, ces sympathiques pêcheurs férengiens passant une partie de leur vie à gravir des murailles à pic pour chasser des oiseaux. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)

Traductions[modifier]

Locution adverbiale[modifier]

Invariable
à pic
\a pik\

à pic \a pik\ invariable

  1. Perpendiculairement ; verticalement,
    • Le paysage était d'une indicible grandeur. De tous côtés surgissaient des montagnes plongeant à pic dans la mer, tandis que leurs cimes neigeuses se perdaient dans les nuages; […]. (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.31)

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]