dont

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : dönt, don’t

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin populaire de unde, forme renforcée de unde « d’où ».

Pronom relatif [modifier le wikicode]

Invariable
dont
\dɔ̃\

dont \dɔ̃\ masculin et féminin identiques invariable

  1. De qui ; de quoi ; duquel ; de laquelle ; desquels , desquelles.
    • Elle était demeurée longtemps debout devant ces hautes coques dont les hublots laissaient voir l'intérieur des cabines éclairées. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, p. 52)
    • Charcot présenta un malade atteint d’aphémie incontestable et dont seule la circonvolution pariétale inférieure constituant le bord supérieur de la scissure de Sylvius était entièrement désorganisée. — (Conférences d'histoire de la médecine, Association corporative des étudiants en médecine de Lyon, 1991, p. 116)
    • Vous souvenez-vous ce dont je vous ai parlé ? (de quoi)
    • Il n’est rien dont je sois encore certain. (de quoi)
    • Quel est le pays dont provient cette marchandise suspecte ? (duquel)
    • J’ai décidé d’abandonner l’affaire dont je vous ai entretenu il y a quelques jours. (de laquelle)
    • La maladie dont il est mort porte un nom imprononçable. (de laquelle)
    • Les pays dont nous n’avons point de connaissance sont les destinations privilégiées des grands aventuriers. (desquels)
    • Ces étoiles — dont le nom m’échappe — sont les plus brillantes de la voûte céleste. (desquelles)
  2. (Parfois) Par lequel.
    • La célébration du mouloud, de la nativité du Prophète, à laquelle je viens d'assister, fut un beau spectacle surtout en raison du temps superbe dont il a été favorisé. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 234)
  3. Incluant.
    • Il a eu dix enfants, dont neuf filles.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France  : écouter « dont [dɔ̃] »

Homophones[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe [modifier le wikicode]

dont \Prononciation ?\

  1. Donc.
    • Dunt descendi Deus del cel — (La vie de saint Georges, édition de Matzke, p. 18, fin du XIIe siècle)

Variantes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Dérivés dans d’autres langues[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

Breton[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du vieux breton diminet.
En moyen breton donet.
À comparer avec les verbes dod, dyfod en gallois, dos, dones en cornique (sens identique).

Verbe [modifier le wikicode]

dont \ˈdɔ̃nt\ intransitif (conjugaison), base verbale deu-

  1. Venir.
    • Rond diwar rond, mad ma karfe dond ? - Ur grampouezenn. — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé (Eléments de Stylistique Trégorroise) - Troisième partie - LE STYLE POPULAIRE, 1974, p. 330)
      Ronde qui se détache dʼune ronde, serait bonne si elle voulait venir (se détacher) ? - Une crêpe.
  2. Devenir, revenir (cher).
  3. Advenir, en venir.
  4. Provenir.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

En graphie interdialectale, ce mot s’écrit dond.
Donet en breton vannetais.

Dérivés[modifier le wikicode]