énormité

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Vers 1223) Emprunté au latin enormitas (« irrégularité ; grandeur ou grosseur démesurée ») [1].

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
énormité énormités
\e.nɔʁ.mi.te\

énormité \e.nɔʁ.mi.te\ féminin

  1. Qualité de ce qui est énorme.
    • On conçoit aisément l’énormité de la tâche si l'on songe au nombre de populations qui ont pu depuis le Néogène être progressivement insularisées chorologiquement et surtout écologiquement autour de la Méditerranée. — (Archives de zoologie expérimentale et générale, volume 117, n° 3 à 4, CNRS, 1976, page 524)
    • Tentons de saisir l’énormité des distances impliquées. Il y a environ 200 milliards d’étoiles dans notre galaxie qui a un diamètre de 100 000 années-lumière. — (Louis Dubé, Tourisme interstellaire envahissant, dans Le Québec sceptique, n°70, automne 2009, page 33)
  2. (Figuré) Gravité, atrocité, en parlant de crimes, de méfaits.
    • L’énormité des abus et le besoin d’une grande réforme le frappaient; mais, se défiant de son inexpérience, et indécis par caractère, il hésitait. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2, 4, 1833)
  3. (Absolument) (Au pluriel) Actions honteuses, atroces.
    • Commettre des énormités.
  4. (Absolument) (Au pluriel) Opinions, paroles absurdes, extravagantes, odieuses, révoltantes.
    • Mitch pouvait continuer à proférer des énormités à son égard, elle comptait se conformer à son plan jusqu’à ce que les deux rejetons Kincaid deviennent proches. — (Emilie Rose, L’honneur des Kincaid, 2011)

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]