Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Caractère[modifier le wikicode]

OOjs UI icon folderPlaceholder-ltr-progressive.svg Classification

Référence dans les dictionnaires de sinogrammes[modifier le wikicode]

  • KangXi: 0528.080
  • Morobashi: 14795'
  • Dae Jaweon: 0916.230
  • Hanyu Da Zidian: 21215.130

Chinois[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Sinogramme [modifier le wikicode]

méi \meɪ̯˧˥\

Nom commun [modifier le wikicode]

méi \meɪ̯˧˥\

  1. (Botanique) (Cuisine) Prune, fruit du prunier de Chine ou abricotier du Japon ou Prunus mume.
  2. (Mah-jong) Tuile supplémentaire de la famille des Honneurs suprêmes au majong et première des tuiles-fleurs, il n'y en a qu'une dans chaque jeu et elle est associé au Vent .

Notes[modifier le wikicode]

L’abricotier du Japon fut longtemps appelé prunier de Chine par les Occidentaux.

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Prononciation manquante. (Ajouter)

Coréen[modifier le wikicode]

Sinogramme [modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  • Lecture eumhun extraite du projet libhangul [1]

Japonais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du chinois archaïque.

Sinogramme [modifier le wikicode]

  • On’yomi : ばい (bai)
  • Kun’yomi : うめ (ume)

Nom commun [modifier le wikicode]

Kanji
Hiragana うめ
Transcription ume
Prononciation \ɯ.me̞\

\ɯ.me\

  1. (Botanique) Prune japonaise.

Vietnamien[modifier le wikicode]

Wiktionary small.svg

Sinogramme [modifier le wikicode]

(mai)

Nom commun [modifier le wikicode]

(mai)

  1. (Botanique) Prunier de Chine, abricotier sauvage[1].
  2. Liaison amoureuse[1].

Nom propre [modifier le wikicode]

(mai)

  1. Nom de famille[1].

Références[modifier le wikicode]

  1. a b et c 大南國音字彙合解大法國音/Dictionnaire Annamite-Français — langue officielle et langue vulgaire (Jean Bonet), 1899-1900, Paris, Imprimerie nationale Tome 1, A-M et Tome 2, N-Z sur Gallica ou bien directement la page 395 du tome 1 sur Chunom.org