-ko

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : KO, ko, , , , kọ̃, , kǫʼ, k’o, k’ǫ’, ko-, -kö,

Basque[modifier le wikicode]

Suffixe 1 [modifier le wikicode]

-ko \ko\

  1. Le suffixe -ko est un génitif locatif qui signifie « de / du ». Il exprime principalement une idée de lieu. Son interrogatif correspondant est nongo (d'où). Il peut également exprimer une idée de temps auquel cas la question est noizko (pour quand). Selon les cas, on utilisera -eko ou -go
Nom commun : Si le nom commun se termine par une voyelle, sinon on utilise le suffixe -eko si le nom commun se termine par une consonne.
  • Mendiko bidea.
    Le chemin de la montagne.
Nom propre de lieu : Si le nom propre de lieu se termine par les lettres « l » ou « n », on utilise le suffixe -go.
  • Donostiako hondartzak.
    Les plages de Saint-Sébastien.
Adverbes de lieu : Si l’adverbe de lieu se termine par les lettres « l » ou « n », on utilise le suffixe -go.
  • Horko etxe hura.
    Ce papier de là.
Adverbes de temps : Si l'adverbe de temps se termine par les lettres « l » ou « n », on utilise le suffixe -go.
  • Atzoko ogia.
    Le pain d'hier.

Synonymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Suffixe 2[modifier le wikicode]

-ko \ko\

  1. Suffixe verbal, indiquant un verbe au participe futur. On ajoute ce suffixe au participe passé du verbe qui ne se termine pas par les lettres « l » ou « n », sinon on utilise le suffixe -go.
    • Nondik ibiliko zara ? .
      irez-vous ?

Synonymes[modifier le wikicode]

Finnois[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Particule [modifier le wikicode]

-ko (jointe à un mot qui comporte au moins une des voyelles a, o ou u) \.ko\ -kö (jointe à un mot dans toute autre situation complémentaire) \.kø\

  1. Particule formant une interrogation ; équivalent de l’élément est-ce que ou bien l’intonation interrogative.
    • Janneko tulee juhlimaan illalla?
      Est-ce que c’est Janne qui vient faire la fête ce soir ?
    • Tuleeko Janne juhlimaan illalla?
      Est-ce que Janne vient faire la fête ce soir ?
    • Illallako Janne tulee juhlimaan?
      Est-ce que c’est ce soir que Janne vient faire la fête ?
    • Juhlimaanko Janne tulee illalla?
      Est-ce que c’est (pour) faire la fête que Janne vient ce soir ?
  2. Si, dans des phrases interrogative indirecte.
    • En tiedä tuliko hän vielä.
      Je ne sais pas s’il est déjà venu.
    • En tiedä oliko se hän joka minua tönäisi.
      Je ne sais pas si c’est lui qui m’a bousculé.
  3. Avec la particule -han/-hän, exprime « Je me demande si ».
    • Pukeutuikohan hän tarpeeksi lämpimästi tänä aamuna?
      Je me demande s’il s’est habillé assez chaudement ce matin.
  4. Avec le verbe de négation (en, et, ei, emme, ette, eivät) et la particule -hän, exprime « je suppose ».
    • Emmehän me jotenkuten tule toimeen.
      Je suppose que nous nous débrouillerons d’une manière ou d’une autre.

Notes[modifier le wikicode]

  • À noter que contrairement au français, les phrases du type « je me demande si », qui sont des interrogatives indirectes (cf. sens 3) sont des phrases interrogatives en finnois et se terminent donc par un point d’interrogation.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier le wikicode]

Tchèque[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De -ek avec la désinence neutre -o.

Suffixe [modifier le wikicode]

Cas Singulier Pluriel
Nominatif -ko -ka
Vocatif -ko -ka
Accusatif -ko -ka
Génitif -ka -ek
Locatif -ku -cích
ou -kách
Datif -ku -kům
Instrumental -kem -ky

-ko \Prononciation ?\ neutre

  1. Suffixe diminutif neutre.

Composés[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]