abdication

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin abdicatio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
abdication abdications
\ab.di.ka.sjɔ̃\

abdication \ab.di.ka.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de renoncer à une charge importante. — Note : Se dit en parlant de celui qui abdique et de la chose abdiquée.
    • Après l'abdication expresse ou légale, le roi sera dans la classe des citoyens, et pourra être accusé et jugé comme eux pour les actes postérieurs à son abdication. — (Constitution du 3 septembre 1791)
  2. (Figuré) Renoncement à ses valeurs, à sa personnalité, à son amour-propre.
    • Si ces hommes étaient soumis à ses camarades, jusqu'à l’abdication complète de toute volonté humaine, c'était la peur qui les y contraignait. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • La Pauvreté, ah! la garce! Elle va dans un cortège d'humiliations, de basses rancunes, de fangeuses abdications. Elle traîne, derrière elle, sa sœur la Misère, au rire édenté, aux orbites desséchées, aux doigts mous. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, p. 34)
  3. (Vieilli) (Jurisprudence ancienne) Acte par lequel un père privait son fils des droits que celui-ci avait, à ce titre, dans sa succession.
    • L’abdication était une exhérédation prononcée pendant la vie et susceptible de révocation.

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin abdicatio.

Nom commun [modifier]

Singulier Pluriel
abdication
\Prononciation ?\
abdications
\Prononciation ?\

abdication

  1. Abdication

Prononciation[modifier]

Voir aussi[modifier]