anger

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : ånger

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
Du latin augere (voir Génin ci-dessous). Ménage le fait venir du persan angari ou du vieux allemand angen, « presser, serrer, vexer ».

Verbe[modifier]

anger \ɑ̃.ʒe\ transitif ou intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. (Désuet) Embarasser, incommoder. Après avoir eu le sens neutre de pousser, croître, provenir, et le sens actif de pourvoir (un terrain du germe de …), laisser choir sa graine en terre, fournir (surtout en plantes), doter (de), ce verbe s’est pris ironiquement dans ce dernier sens, en parlant de choses mauvaises ou incommodes [1].
    • ANGER, verbe actif :
      Votre père se moque-t-il de vouloir vous
      anger de son avocat de Limoges ?
      (
      [Molière,] M. de Pourc. [Pourceaugnac], I, 1.)
      Ce mot vient du latin
      augere, par la confusion, autrefois très-fréquente, de l’n et de l’u. De l’italien montone est venu mouton ; de monasterium, par syncope monstier et moustier, de conventus, convent et couvent, etc.
      « Il les
      angea de petits Mazillons,
      « Desquels on fit de petits moinillons. » (La Fontaine,
      Mazet. [Mazet de Lamporechio])
      Auxit eas. De l’idée d’augmentation à l’idée d’embarras il n’y a presque pas de distance. Mais M. Auger se trompe trois fois quand il dit que anger n’est pas dans Nicot, qu’il vient du latin angere, et qu’il signifie incommoder.
      Anger est dans Nicot, mais écrit par un e : enger. Cette orthographe vicieuse a prévalu, et persiste encore dans engeance, dont le sens prouve bien l’étymologie augere. C’est angoisse qui vient d’angere.
      Trévoux se trompe encore plus gravement quand il fait venir
      enger du latin ingignere.
      Anger était à la fois verbe actif et verbe neutre, absolument comme augere en latin. Voici les exemples cités par Nicot :
      « L’ambassadeur Nicot
      a engé la France de l’herbe nicotiane, »
      où l’on voit que
      enger n’implique pas une idée de blâme.
      « La peste
      enge fort ;...... ceste dartre enge grandement, c’est-à-dire, croist, se dilate, se multiplie. » Auget. (François Génin, Lexique comparé de la langue de Molière et des écrivains du XVIIe siècle, Librairie de Firmin Didot Frères, Paris, 1846)

Références[modifier]

  • [1] : Henri Régnier, Les Grands Écrivains de la France : Œuvres de J. de la Fontaine, tome IV, Librairie Hachette et Cie, Paris, 1887

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

Invariable
anger
\ˈæŋ.gə\

anger \ˈæŋ.gə\

  1. Colère.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Verbe[modifier]

Temps Forme
Infinitif to anger
\ˈæŋ.gə\
Présent simple,
3e pers. sing.
angers
\ˈæŋ.gəz\
Prétérit angered
\ˈæŋ.gəd\
Participe passé angered
\ˈæŋ.gəd\
Participe présent angering
\ˈæŋ.gə.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

anger

  1. (Transitif) Fâcher.
  2. (Intransitif) Se fâcher.

Voir aussi[modifier]

Prononciation[modifier]

Norvégien[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

anger masculin

  1. Pénitence