chic

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(fin du XVIIIe siècle) Aussi écrit chique au dix-neuvième siècle, de l’allemand Schick (« adresse », « habileté »), dans cette langue, le sens de « élégance » est un ré-emprunt au français.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
chic chics
\ʃik\

chic \ʃik\ masculin et féminin identiques ou invariable

  1. Élégant.
    • Une à une les succursales des magasins de luxe parisiens, londoniens ou berlinois fermaient, devant rouvrir, l’été, dans les stations chic : Chamonix, Royat, ou Aix-les-Bains. (Paul Margueritte, Jouir, t. 2, 1918, p. 260)
    • D’ailleurs il a pas mal lu, Nastase ; autrefois, avec Totome, ils passaient des soirées et des veillées à chercher des mots chics dans le petit Larousse . (Louis Pergaud, « Un point d’histoire », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Cette robe fait fureur également dans les boutiques chics de la zone sud de Rio. (La Bague de Kate, LePoint.fr, 19 novembre 2010)
  2. (Familier) Digne de sympathie par son caractère, sa manière d’agir.
    • En fait, je vais vous dire, c’est une très chic fille… Qui a un peu disjoncté au printemps dernier… (Guy Bedos, « Première Impro », dans Bête de scène, Éditions Hors Collection, 2004)
Note[modifier]
Au xixe siècle, chic ne s’accordait pas en nombre. Depuis, l’accord se répand[1]. Aujourd’hui, l’usage, bien que semblant globalement privilégier l’accord, hésite (« banlieues chic » l’emporte sur « banlieues chics », « boutiques chic » est au coude-à-coude avec « boutiques chics », « restaurants chics » est deux fois plus répandu que « restaurants chic », « endroits chics » écrase « endroits chic »), comme les lexicographes qui restent divisés.

Expressions[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

chic \ʃik\ masculin

  1. Élégance extrême.
    • Ce fut un événement parisien du plus haut chic. Les gazettes vantèrent, sur le mode pindarique, la richesse de la mariée, l’élégance entraînante du marié, l’extraordinaire probité, l’inépuisable bienfaisance et les goûts artistiques d’Alexandre de Gavinard. (Octave Mirbeau, Contes cruels : Gavinard)
    • […] Mmes Daudoird et Clara Lemonnier, dont la première portait l’habit noir avec un chic et une aisance qui auraient damé le pion au clubman le plus élégant. (Albert Vanloo, Sur le plateau, souvenirs d’un librettiste, 1913)
  2. (Figuré) Grande habileté.
    • Ils avaient un chic spécial et une habileté extraordinaire pour s’excuser auprès des Rouges d’avoir été vus à l’offerte le dimanche, et auprès des Blancs pour s’être laissé entraîner à fêter le 14 juillet parmi les drapeaux, les lampions, les litres et les Marseillaises. (Louis Pergaud, « Deux Électeurs sérieux », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

Synonymes[modifier]

Grande habileté 

Dérivés[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Expressions[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

Emprunté au français chic.

Adjectif[modifier]

chic \ʃiːk\

  1. Chic.

Espagnol[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du français chic.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
chic
\Prononciation ?\
chics
\Prononciation ?\

chic
\Prononciation ?\

chic \ˈt͡ʃik\

  1. Chic.

Néerlandais[modifier]

Étymologie[modifier]

Du français.

Adjectif[modifier]

chic \ʃik\

  1. Chic.

Prononciation[modifier]