chiquer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Verbe 1) (1792)[1] D’une onomatopée tchic[1] exprimant le bruit que fait celui qui mâche.
(Verbe 2) (1800) Probablement le même que le précédent ; se battre, c'était se donner du tabac, voir tabasser. Ou de la même onomatopée, ici avec le sens de « bruit de coups[1] ».
(Verbe 3) (XIXe siècle) Dénominal de chic, chiqué[1].

Verbe 1 [modifier le wikicode]

chiquer \ʃi.ke\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mâcher du tabac en feuilles.
    • Quelques-unes portaient résolument à l’angle de leur bouche un bout de cigare avec l’aplomb d’un officier de hussards ; d’autres, ô muse, viens à mon aide ! d’autres… chiquaient comme de vieux matelots, car on leur laisse prendre autant de tabac qu’elles en peuvent consommer sur place. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne/XIVVoyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • L’interdiction de fumer ne souffrait aucune exception, mais quelques officiers sortirent dans la galerie pour y chiquer à leur aise. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 147 de l’édition de 1921)
    • Chiquant du tabac et recrachant entre ses dents gâtées des jets de salive marron, son père explosa de colère. — (Catherine Fourgeau, Dobadjo : La Première Épouse, L’Harmattan, 2000, page 239)
  2. (Par extension) Mâcher un produit végétal, sans l’avaler.
    • Après un bout de chemin, ils franchirent un fossé, un peu plus loin, ils sautèrent pardessus[sic] un rocher et, à peu près dans le temps qu’il faut pour chiquer une chique de bétel, ils arrivèrent à leur destination. — (Le Courrier du Vietnam, Le fantôme n'est pas ingrat, lecourrier.vn, 3 janvier 2021)
  3. (Belgique) Mâcher un chewing-gum.

Traductions[modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier le wikicode]

chiquer \ʃi.ke\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se battre.
    • Se chiquer la gueule.
  2. (Argot) Discuter, chicaner.
    • Passer son repos en taule quand on n’a rien fait, c’est tout de même ressautant, grogne Sulphart. Y a pas à chiquer contre, on est moins que rien. — (Roland Dorgelès, Les Croix de bois, 1919)
    • Il n’y a rien à chiquer, il n’y a rien à dire, il n’y a pas à discuter.
    • Je commençais à bien me rendre compte, qu’elle me trouverait toujours ma mère, un enfant dépourvu d’entrailles, un monstre égoïste, capricieux, une petite brute écervelée… Ils auraient beau tenter… beau faire, c’était vraiment sans recours… Sur mes funestes dispositions, incarnées, incorrigibles, rien à chiquer — (Louis-Ferdinand Céline, Mort à crédit, Denoël, 1936)
    • La viocque elle veut encore ramener… […] Vlac ! Il lui retourne une mandale sèche. Albert, il a pas chiqué. "Fais pas chier, vieille conne !" — (Alphonse Boudard, Les combattants du petit bonheur, La Table Ronde, 1977, réédition Le Livre de Poche, 1990, page 82)
  3. Comprendre.
    • J’ai rien chiqué au cours de maths, il va falloir que je birse.
    • C’est les épiciers de la rue Berce qu’ont les premiers fait du scandale… Ils voulaient plus rien chiquer pour nous avancer de la boustiffe… Ils venaient rapporter leurs factures… — (Louis-Ferdinand Céline, Mort à crédit, Denoël, 1936)
  4. (Police) Nier jusqu’aux évidences.

Verbe 3[modifier le wikicode]

chiquer \ʃi.ke\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Art) Peindre d'une manière artificielle, sans sincérité.
  2. Exécuter avec chic.

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Modifier la liste d’anagrammes

Références[modifier le wikicode]

Gallo[modifier le wikicode]

Dans d’autres systèmes d’écriture : chiqer

Étymologie[modifier le wikicode]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe [modifier le wikicode]

chiquer \ʃikø\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (graphie inconnue)

  1. Mâcher du tabac.
  2. Mordre.

Références[modifier le wikicode]