citerne

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : citerné, Citerne

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l’ancien français cisterne, du latin cisterna (« citerne ; réservoir pour recueillir l’eau »), dérivé du latin cista (« cassette ; coffre »), du grec ancien κίστη, kistē.
Dans le dictionnaire de l’Académie française de 1694-1718 : cisterne, avec la mention « l’s ne se prononce point ». En 1740 (id.) avec l’orthographe cîterne. [1]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
citerne citernes
\si.tɛʁn\

citerne \si.tɛʁn\ féminin

  1. Réservoir souterrain ou non, destiné à recevoir et garder l’eau pluviale.
  2. (Par extension) Cuve de stockage de liquides, de gaz ou de produits en vrac.
    • Une citerne à mazout.
  3. (Par ellipse) Camion-citerne.
    • Quand il s'agissait de livrer en Allemagne ou au Luxembourg, le dépotage des citernes de notre flotte était freiné par le système de raccord allemand Storz, la norme dans ces deux pays. — (Le raccord français/allemand : Une pièce maîtresse pour la sécurité et l'efficacité, dans Tratel'action, n°2, décembre 2015, page 5)
    • Les hommes travaillaient en tandem, chacun conscient de sa tâche grâce aux séances d'entraînement mensuelles. Certains déroulaient leurs tuyaux d’incendie à travers la pelouse et les rattachaient aux citernes tandis que d'autres actionnaient la prise d'eau de la borne d'incendie reliée à l'un des bassins souterrains du village. — (Christopher Bollen, Long Island, traduit de l'anglais (États-Unis) par Nathalie Perrony, éd. Calmann-Lévy, 2017)

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Traductions à trier[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • citerne sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

[1] « citerne », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage