combe

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : Combe, -combe

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(ca. 1150) Du gaulois cumba « combe, vallé », attesté dans les toponymes. Il a pour équivalent le gallois cwm (« combe »), le breton komm (« auge, vallée, eau profonde »), l’irlandais com, coim (« cavité pulmonaire »), et l’ancien irlandais comm (« récipient »). Il a sans doute donné le latin cumba, cymba (« barque, esquif, nacelle, carène »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
combe combes
\kɔ̃b\

combe \kɔ̃b\ féminin

  1. Petite vallée, pli de terrain, lieu bas entouré de collines.
    • Dans ces espèces de plaines au-dessus des montagnes, il se trouve des terrains enfoncés, des vallons secs et froids qu’on appelle des combes. — (Georges Louis Leclerc, Exp. sur les végét. 2e mém., cité par Littré)
    • Dans une combe, à vingt pas, j’aperçois une manufacture de bas. — (Jean-Jacques Rousseau, Promen. 7., cité par Littré)
    • Mais au fond d’une combe ignorée et stérile Qui pourrait attirer les cupides soldats ? — (Jean-Baptiste Massillon, Helv. II., cité par Littré)
    • Assise dans une combe d’herbe, ou à demi enterrée dans le sable chaud et le regard perdu sur la mer, je sais bien qu’elle pense. — (Colette, La couseuse, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, page 154.)
    • Les écoliers ont repris le tablier noir, plus que jamais halés d’air vif, […]. Ils ont gardé les vaches de la herde, fané les regains dans les combes lointaines, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Militaire) Esplanade peu étendue.

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Anagrammes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • combe sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]