conchier

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XIIe siècle) Du latin concacare (« souiller d’excréments ») → voir con- et chier.
Cum-cacare selon d'autres sources :"Le mot, du latin "cum-cacare", fait le bonheur des polémistes depuis Aragon."[BibliObsHebdo-20170714]

Verbe [modifier le wikicode]

conchier \kɔ̃.ʃje\ (transitif ou avec la préposition sur) 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se conchier)

  1. (Vulgaire) (Injurieux) Couvrir d’excréments.
    • Les vitres de la porte-fenêtre étaient conchiées et entoilées par des dynasties d'insectes et d'araignées. — (Jean Echenoz, Envoyée spéciale, 2016, Éditions de Minuit)
    • Dès que le vieux se fut dissimulé sous la poussière, le visage protégé par un sac, un morceau de roseau coincé entre les lèvres pour pouvoir respirer à son aise, ils posèrent culotte, et conchièrent la cache d’abondance en échangeant des plaisanteries douteuses. — (Serge Brussolo, « L'enfant des ordures et l'ogresse des forêts », dans Le Roi Squelette, Éditions Bragelonne, 2014)
  2. (Vieilli) Manifester son mépris ou sa profonde indifférence, outrager.
    • J’ai bien l’honneur chez moi, dans ce livre, à cette place, de dire que très sciemment je conchie l’armée française dans sa totalité. — (Louis Aragon, Traité du style, 1927)
    • Eh bien non ! rien de tout cela ne m’attendrit plus. Le temps en est passé ! Je conchie sur mes souvenirs. — (Gustave Flaubert, Correspondance, Librairie de France, 1923, p. 208)
    • L’amour ne vous dit rien
      À part bien sûr celui
      De la Patrie hélas
      Cette idée dégueulasse
      Qu’à mon tour je conchie.

      — (le chanteur Renaud, La médaille)
    • C’est cet homme qui peste contre les 35 heures depuis longtemps, qui sollicite la loi Macron qui plaît tant à la droite et déplaît tant à ceux de gauche qui sont restés de gauche, qui ne moufte pas quand le peuple qui vote non au référendum sur l’Europe libérale en 2005 voit son parti appeler à l’union sacrée avec l’UMP pour envoyer les députés et les sénateurs conchier le vote du peuple et passer outre. — (Michel Onfray, « Anti-Manuel », journal Le Point, no 2 218 page 46, 12 mars 2015)
  3. (Pronominal) (Vulgaire) (Désuet) Se souiller d’excréments.
    • […], il s'est réveillé et m'a demandé de lui passer le bassin. Histoire d'être un peu gentille, je lui ai dit : « C'est bien la première fois que je vois un nouveau-né réclamer le bassin. » Il m'a répondu : « C'est le cerveau qui commande le cul. Avec un cerveau comme le mien, vous ne voudriez pas que je me conchiasse !... »
      Il a de ces réparties !... J'en suis restée bouche bée — mon bassin à la main.
      — (Pierre-Maurice Richard, Eugène, une fantaisie de la nature, Éditions Londreys, 1989, chap. 4)

Synonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • France (Toulouse) : écouter « conchier »

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Du latin concacare.

Verbe [modifier le wikicode]

conchier \Prononciation ?\

  1. Souiller d’excréments, enfoirer, emmerder, compisser
    • Orgeau tos biens conchie et soille — (Gautier de Coinci, Miracle de Nostre Dame, manuscrit 2163 français de la BnF)
  2. Déshonorer, outrager.
    • Trop somes lié quant conchier
      Poons un moine et espier
      — (De Monacho in Flumine Periclitato, dans Chronique des Ducs de Normandie, édition de F. Michel, tome III, page 514)
  3. Tromper, duper, baiser, enculer.

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]