congrès

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Congrès, congres, congrés

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin congressus.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier et pluriel
congrès
/kɔ̃.gʁɛ/

congrès /kɔ̃.gʁɛ/ masculin

  1. Assemblée de plusieurs représentants de différentes puissances, qui se sont rendus dans un même lieu pour y conclure la paix ou pour y délibérer sur les intérêts généraux de divers états.
  2. Réunion des députés et sénateurs français en parlement.
  3. Corps législatif des États-Unis d’Amérique.
  4. Assemblée de plusieurs personnes qui se réunissent pour se communiquer les résultats de leurs études et échanger leurs idées sur des points de religion, de science, de littérature, de politique, etc.
    • Le Dr Aignier déclare au Congrès des monistes (Magdebourg, 6-10 septembre 1912) n'avoir constaté à Lourdes ni guérison ni amélioration véritables. (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L'Église de Jésus, 1926, p.200)
    • L’objectif principal des congrès scientifiques est de rendre possible les échanges d’informations scientifiques et professionnels, et d’encourager la recherche et l’harmonisation européenne au sein de l’orthophonie-logopédie. (Site du Comité Permanent de Liaison des Orthophonistes/Logopèdes de l’Union Européenne)
    • Dès les années 1930, une volonté de rompre avec la routine maïsicole s'exprime, notamment au travers de la tenue d'un congrès international à Pau et par la mise en place des structures, […]. (Alain Drouard &Jean-Pierre Williot, Histoire des innovations alimentaires: XIXe et XXe siècles, L'Harmattan, 2007, p.243)
    • Militant du mouvement socialiste naissant, Camélinat adhère, dès sa fondation, à l’Association internationale des travailleurs (AIT) ; il sera d’ailleurs délégué aux premiers congrès de cette Internationale portée sur les fonts baptismaux par Karl Marx. (Rosa Moussaoui, Zéphyrin Camélinat (1840-1932) Un long chemin, 
de la commune au communisme, dans L'Humanité, 7 septembre 2011)
  5. (Histoire) Épreuve que devait subir un mari que son épouse, en vue de divorce, réputait impuissant, afin de prouver la fausseté des allégations de la femme.
    • Jamais la biche en rut n’a, pour fait d’impuissance,
      Traîné du fond des bois un cerf à l’audience ;
      Et jamais juge, entre eux ordonnant le congrès,
      De ce burlesque mot n’a sali ses arrêts.
      (Nicolas Boileau, Satire VIII)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]