mari

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Mari, Marí, marì, märi, maří, mari-

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin maritus, lui-même dérivé de mas, maris (« mâle ») qui a éliminé vir (« homme »), d’où (« mari, époux »).

Nom commun 1[modifier]

Singulier Pluriel
mari maris
\ma.ʁi\

mari \ma.ʁi\ masculin

  1. Époux, homme qui est uni à une autre personne par le lien conjugal.
    • Néanmoins la foi conjugale est sans cesse violée dans les grandes sociétés policées. Il est peu de maris qui soient fidèles à leurs femmes ; il est peu de femmes qui soient fidelles à leurs maris. (Jean-Claude de La Métherie, De l’homme considéré moralement: de ses mœurs, et de celles des animaux, vol.2, p.268, an XI)
    • Dans ce temps, tu étais jeune, belle, insouciante, sinon heureuse ; un mari te rendra, en peu de jours, ce que je suis déjà, laide, souffrante et vieille. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Une Liménienne déjeûne le matin, avec son mari en petit peignoir à la française, ses cheveux retroussés absolument comme nos dames de Paris ; […]. (Flora Tristan; Les Femmes de Lima, dans Revue de Paris, tome 32, 1836)
    • […],j’ai bien cru que c’était une de ces femmes comme on en voit beaucoup, qui prennent un mari pour avoir une contenance, qui le choisissent riche pour se donner du bon temps, et bête pour le duper sans danger. (Casimir Colomb, Mademoiselle Renée, dans La Revue des deux mondes, t.88, 1870, p.154)
    • L’abbaye, dit-on, doit son origine à une comtesse Cuniga, une sorte de Barbe-Bleue en jupons, qui avait empoisonné ses sept maris et terrifiait toute la contrée par ses crimes. (Maurice Grandjean, À travers les Alpes autrichiennes, p.147, A. Mame, 1893)
    • Pourquoi aurait-il échappé à la règle ? Combien de jouvencelles avait-il culbutées jadis ; combien de maris avait-il mis dans la situation où il se trouvait à l’heure actuelle ? (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • J’ai appris plus tard qu’ils avaient même torturé Mme Touri (la femme d’un acteur bien connu de Radio-Alger) devant son mari, pour qu’il parle. (Henri Alleg, La Question, 1957)
Note[modifier]
Le lien entre deux conjoints s’exprime par l’adjectif possessif : Une femme et son mari.

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun 2[modifier]

Invariable
mari
\ma.ʁi\

mari \ma.ʁi\ masculin invariable

  1. (Linguistique) Langue ouralienne parlée dans la République des Maris en Russie.

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Corse[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun[modifier]

mari \ˈma.ri\ masculin

  1. (Géographie) Mer.

Synonymes[modifier]

Italien[modifier]

Forme de nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
mare
\ˈma.re\
mari
\ˈma.ri\

mari \ˈma.ri\ masculin

  1. Pluriel de mare.

Anagrammes[modifier]

Latin[modifier]

Forme de nom commun[modifier]

mari \Prononciation ?\

  1. Datif singulier de mas.

Forme de nom commun[modifier]

mari \Prononciation ?\

  1. Datif singulier de mare.
  2. Ablatif singulier de mare.

Anagrammes[modifier]

Mapuche[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral[modifier]

mari \mɐ̝ʐɪ\

  1. Dix.
Note[modifier]

Terme dans l’orthographe azümchefe.

Références[modifier]