culer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

  1. Dérivé de cul (« partie postérieure d’un objet ») avec la désinence verbale -er.
  2. Par aphérèse d’enculer.

Verbe 1[modifier]

culer \ky.le\ 1er groupe (conjugaison) intransitif

  1. (Marine) Aller en arrière, ou reculer.
    • Mettre ou brasser les voiles à culer.
    • Sur l’ordre du capitaine, les voiles sont rapidement serrées, et l’ancre, mouillée à l’arrière, va servir aussitôt. Il n’y a pas un instant à perdre. On vire à culer. (Jules Verne, Le Chancellor, 1875)
    • (Par analogie) Une charrette qui cule.
  2. Toucher le fond, en parlant de la quille d’un bateau.

Verbe 2[modifier]

culer \ky.le\ 1er groupe (conjugaison) transitif

  1. (Vulgaire) (Rare) Enculer.
    • Pour carboniser les missels, l’Illiade aux cochons, brouter la Vierge, culer Pétrarque, jamais ça plisse ! (Louis-Ferdinand Céline, Normance : Féerie pour une autre fois II, Gallimard, 1954, p. 137)

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]