démocratie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Voir aussi : democratie, democrație

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Emprunté, via le bas latin democratia, au grec ancien δημοκρατία, demokratía, dêmos (« peuple »), kratos (« pouvoir »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
démocratie démocraties
\de.mɔ.kʁa.si\

démocratie \de.mɔ.kʁa.si\ féminin

  1. Régime politique dans lequel le peuple dispose du pouvoir souverain et l'applique en respectant des principes démocratiques (cadre constitutionnel stable, respect de l'opposition et des minorités, balance des pouvoirs, etc.).
    • Enfin, c’est celui qui veut remplacer la loi tutélaire de la majorité par l'arbitraire tyrannique du petit nombre, faire le peuple esclave du parti & écraser la démocratie tout entière sous une despotique kakistocratie. — (Le Député de l'opposition, ce qu'il est, ce à quoi il sert, ce qu'il coûte, Paris : chez Dentu, 1867, page 21)
    • La démocratie, cette grande pourrisseuse, est la maladie terrible dont nous mourons. […]. Grâce à elle, nous n’avons plus conscience de la hiérarchie et du devoir, cette loi primitive et souveraine des sociétés organisées. — (Octave Mirbeau, Le Tripot aux champs, Le Journal, 27 septembre 1896)
    • L’idéologisation médiatique de l’antitotalitarisme s'est développée autour d'une assimilation abusive de la défense de la démocratie avec la conservation à tout prix des démocraties libérales telles qu'elles sont, érigées en incarnation définitive du meilleur des régimes possibles. — (Pierre-André Taguieff, De l'anti-socialisme au national-racisme : Deux aspects de la recomposition idéologiques des droites en France, dans Raison présente, n°88, 4e tr. 1988)
  2. État organisé selon des principes démocratiques (cadre constitutionnel, respect de l'opposition et des minorités, balance des pouvoirs, etc.).
    • Pendant cinq siècles, sous la direction de ses capitouls et de ses consuls, Montauban fut une courageuse petite démocratie autonome. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • L’idéologisation médiatique de l’antitotalitarisme s'est développée autour d'une assimilation abusive de la défense de la démocratie avec la conservation à tout prix des démocraties libérales telles qu'elles sont, érigées en incarnation définitive du meilleur des régimes possibles. — (Pierre-André Taguieff, De l'anti-socialisme au national-racisme : Deux aspects de la recomposition idéologiques des droites en France, dans Raison présente, n°88, 4e tr. 1988)
    • L’Autriche devait se conformer aux tendances fascistes, le Parlement et donc la démocratie devaient être liquidés. — (Stefan Zweig, trad. Dominique Tassel, Le Monde d’hier, Gallimard, 2013, page 497)
    • On ne répétera jamais assez que seule une poignée d’États sont de véritables démocraties. En comptant large, tout au plus une cinquantaine de pays sur les 193 qui forment les Nations Unies peuvent revendiquer ce titre. — (Loïc Tassé, Biden, lui, ne doute pas des démocraties, Le Journal de Québec, 20 février 2021)

Quasi-synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]