enclouer

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

→ voir en- et clouer

Verbe [modifier le wikicode]

enclouer \ɑ̃.klu.e\ transitif 1er groupe (conjugaison) (pronominal : s’enclouer)

  1. Piquer, par maladresse, un cheval jusqu’au vif avec un clou, quand on le ferre.
    • Ce cheval est facile à enclouer. Le maréchal l’a encloué.
  2. (Militaire) (Vieilli) Mettre un canon hors d’usage en enfonçant un clou dans sa lumière.
    • Les artilleurs, attelés aux mitrailleuses, en arrachaient à la hâte un boulon, une vis, en brisaient un ressort pour les mettre hors de service. D'autres, fous de rage, silencieusement, enclouaient leurs pièces. — (Amédée Achard, Récits d'un soldat - Une armée prisonnière; Une campagne devant Paris », 1871)
    • Les cipayes, conduits par Sougriva, avaient mis le feu aux tentes, chargé le colonel Barclay par-derrière, tiré sur leurs propres officiers, encloué les canons des batteries, mis le feu aux caissons et jeté tout le camp dans un terrible désordre. — (Alfred Assolant, Aventures merveilleuses mais authentiques du capitaine Corcoran, 1867)
    • Mais au lieu des secours attendus, ses habitants ne reçurent de Joseph I que l'ordre de l'évacuer. Ils obéirent malgré eux, mais non sans avoir encloué leur artillerie et mis le feu à leurs maisons et aux poudres. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 148)
  3. (Pronominal) Rencontrer, en marchant, un clou qui lui entre dans le pied, en parlant d’un cheval.
    • Mon cheval s’est encloué.

Dérivés[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]