exutoire

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin exutus, participe passé du verbe exuere (« dépouiller, mettre à nu, ôter »).

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
exutoire exutoires
\ɛɡ.zy.twa.ʁ\

exutoire \ɛɡ.zy.twa.ʁ\ masculin

  1. Dispositif qui sert de trop-plein dans un réseau d’égouts.
  2. (Par extension) Tout dispositif qui sert à juguler un excédent.
    • Les lotissements dans la banlieue de Paris sont une sorte d’exutoire du trop-plein de la population.
    • Ils ne l’ont donc jamais enfin regardée cette étrange rivière, cet exutoire de toutes les crasses. (Joris-Karl Huysmans, Le Drageoir des épices, 1877)
  3. (Figuré) Activité qui sert de dérivatif à ce qui gêne, embarrasse.
    • Et les camarades bien divers d’agir en sourdine, de miner peu à peu les résolutions les plus vaillantes, prêcheurs d’oubli, de laisser-courre, d’exutoires ! (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. Ouverture destinée à la ventilation d’un bâtiment, notamment au désenfumage en cas d’incendie (exutoire de fumée).
  5. (Drainage) Issue par laquelle l’eau d’un cours d’eau, d’un lac, d’une nappe, s’écoule par gravité.
    • Le Thiou, exutoire du lac d’Annecy.
  6. (Drainage) En drainage particulièrement, ouvrage recevant l’eau du collecteur.
  7. (Médecine) (Vieilli) Ulcère artificiel qui sert de dérivatif pour permettre l’épanchement de liquides organiques.

Synonymes[modifier]

Dispositif qui sert de trop-plein dans un réseau d’égouts (1) :

(Drainage) Issue par laquelle l’eau s’écoule (5) :

Traductions[modifier]

Traductions à trier[modifier]

Références[modifier]