fuie

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(XIIIe siècle) Du latin fuga, « fuite, refuge ».
Ou du latin fodiendo, parce que ce type de colombier a des fondations.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
fuie fuies
\fɥi\

fuie \fɥi\ féminin

  1. Sorte de petit colombier.
    • Fuie. C’eſt une petite volière qu’on ferme avec un volet, & où on nourrit des pigeons domeſtiques en petit nombre : on a apellé auſſi fuie, un colombier qui n’a point de couverture. Mais dans la Coûtume de Tours, art. 37, le mot de fuie, ſignifie, ſelon Palu, un colombier à pié avec boulins, juſques au rez-de-chauſſée : il dérive le mot à fodiendo. (César-Pierre Richelet, Dictionnaire de la langue françoise, ancienne et moderne, tome premier : A–D, Pierre Bruyset-Ponthus, Libraire, Lyon, 1759)
    • La coutume de Tours ne donne au ſeigneur féodal que le droit d’avoir une fuie ou volière à pigeons (1). Suivant celle du Roulonois, le ſeigneur féodal peut avoir un Colombier ; mais cette Coutume n’explique pas ſi c’eſt à pied ou autrement (2). (« Colombier », in Répertoire universel et raisonné de jurisprudence civile, criminelle, canonique et bénéficiale, tome troisième, Visse, Libraire, Paris, 1784)
    • Une fuie, de pied ou intégrée, est composée de boulins, c’est-à-dire de « nids » dans chacun desquels vit un couple de pigeons. Dans les colombiers de pied, les boulins font partie intégrante de la structure : les murs, épais d’environ un mètre, sont évidés en une multitude de boulins de 40 centimètres de profondeur. (François Julien-Labruyère, Paysans charentais : histoire des campagnes d’Aunis, Saintonge et bas Angoumois, tome I, Rupella, 1982)
    • […] il y a encore la fuye qui est une petite volière ». Le terme de fuie s’applique donc jusqu’à l’orée du XVIIe siècle à des ensembles de boulins de façades ou à des petites volières fermées par des volets avec peu de pigeons. « Ce tourillon avoit plus tost façon d’une fuye que d’une forteresse » (Carloix, VII, 12). (Jean-Mary Couderc, ‎Alain Schulé, L’Anjou insolite, CLD, 1999)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikicode]

Conjugaison du verbe fuir
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
fuie
Subjonctif Présent que je fuie
qu’il/elle/on fuie
Imparfait

fuie \fɥi\

  1. Participe passé féminin singulier de fuir.
    • Les demandeurs d’asile sont détenus dans des locaux surpeuplés sous une chaleur étouffante, manquent d’eau et de soins médicaux. Ce système vise à pousser les gens à repartir vers la situation désespérée qu’ils ont fuie. (Claire Mallinson, citée par Le Monde Économie dans L’Australie exporte ses réfugiés, avril 2014)
  2. Première personne du singulier du présent du subjonctif de fuir.
  3. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de fuir.

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Homophones[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]