godillot

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Godillot

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du nom Godillot d’un manufacturier de brodequins militaires, Alexis Godillot, au XIXe siècle. [1]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
godillot godillots
\ɡɔ.di.jo\

godillot \ɡɔ.di.jo\ masculin

  1. (Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale) Chaussure de l’armée française.
    • L.-L. Larose lui-même, malgré son âge, fut quelque temps arraché à son ministère et à ses spéculations, d’abord pour aller auner de la toile dans une bourgade du centre, puis pour convoyer alternativement des voitures de godillots et des chars de foin de bout en bout du pays ; […] (Marcel Martinet, La Maison à l’abri, 1919)
    • Stocker est un acte de survie, un réflexe incontrôlable dans cette Lorraine, paillasson de l’Europe sur lequel, un jour ou l’autre, toutes les armées se sont essuyé les godillots ou torché le cul. (Philippe Claudel, Parfums, Sauce tomate, Stock, 2012)
  2. (Par extension) (Familier) (Vieilli) Grosse chaussure.
    • Vêtu d’un chandail humide et porteur d’une casquette spongieuse, déformée, d’un pantalon trop court et de godillots à clous, le gars tétait un authentique brûle-gueule de terre-neuva. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Pour me rendre à mon bureau j’ai mis deux bons godillots
      Et j’ai fait quatre fois par jour le trajet à pied aller-retour.
      (Jean Boyer, Pour me rendre à mon bureau, 1945)
  3. (Familier) Personne exécutant les ordres ou suivant les consignes sans discuter, en particulier parlementaire qui suit sans discuter les consignes de vote de son parti. — Note : S’emploie aussi adjectivement dans ce sens.
    • Parti godillot, vote godillot, député godillot, je ne veux pas être un godillot.

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Références[modifier]