gond

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Gond

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Vers 1165) le pesne et les gons ; (Vers 1535) [mettre quelqu’un] hors des gons. Du bas-latin gomphus (« gond »), issu du grec ancien γόμφος, gómphos.

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
gond gonds
\gɔ̃\

gond \gɔ̃\ masculin

  1. (Serrurerie) Morceau de fer coudé et généralement rond par la partie d’en haut, sur lequel s’emboîtent en tournant les pentures d’une porte, d’un volet, d’une persienne, etc.
    • Cette petite porte ne tenait plus qu'à un gond. (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes, 1849)
    • […] le chevalier frappa la porte si furieusement de son pied, que les poteaux et les gonds en furent ébranlés. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le gardien ouvrit avec précaution, la porte tourna sans bruit sur ses gonds et tous nous entrâmes doucement et sans parler […]. (Ivan Tourgueniev, L'Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Sans bruit, elle ôta la lourde barre et fit tourner la porte sur ses gonds huilés. (Pierre Louÿs, La nuit de printemps, dans Archipel, 1905)

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]