intouchable

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XVIe siècle) De in- et touchable.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
intouchable intouchables
\ɛ̃.tu.ʃabl\

intouchable \ɛ̃.tu.ʃabl\

  1. Qui ne peut être touché, inaccessible.
    • L'image vague d'un univers intouchable et silencieux. (Paulhan, Fleurs Tarbes, 1941)
    • Une jeune fille secrète invisible, intouchable, soigneusement gardée pour vous ? Elle est là. Elle vous attendait. (Anouilh, La Répétition, 1950)
  2. Qu'on ne doit pas toucher, inviolable.
    • Quant à mon père, je le voyais peu. Il partait chaque matin pour « le Palais », portant sous son bras une serviette pleine de choses intouchables qu'on appelait des dossiers. (Simone de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958)
  3. Hors d'atteinte, impénétrable.
    • Des effets de jonction ont été de la sorte obtenus dans tous les développements historiques. Zones de développement, axes de développement, nœuds de trafics sont conquis peu à peu sur les « données » naguère intouchables du théoricien qui, fermant les yeux sur la réalité, s'occupait surtout de la croissance du marché plus que de celle de l'économie. (Perroux, Économie du XXe siècle, 1964)

Synonymes[modifier]

Dérivés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
intouchable intouchables
\ɛ̃.tu.ʃabl\

intouchable \ɛ̃.tu.ʃabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) En Inde, paria, membre d’une caste inférieure, au plus bas de la hiérarchie sociale, dont l’hindouisme interdit aux castes supérieures tout contact.
    • Dans la cacophonie orientale […] des pestiférés, des coolies, des intouchables dont j'ai partagé la vie aux coins des rues grouillantes. (Cendrars, Bourlinguer, 1948)
  2. (Par extension) Toute personne mise au ban de la société.
    • … les petites gens… ils avaient dû faire des sottises, sans s'en rendre compte, bien sûr, mais tout de même ils étaient coupables et c'était déjà bien gentil qu'on leur donne ainsi en souffrant l'occasion d'expier leurs indignités… C'était une « intouchable » ma mère. Cet optimisme résigné et tragique lui servait de foi et formait le fond de sa nature. (Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932)

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]