languide

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Date à préciser) Du latin languidus.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
languide languides
\lɑ̃.ɡid\

languide \lɑ̃.ɡid\ masculin et féminin identiques

  1. En parlant d’une personne :
    1. (Littéraire) Qui est dans un état habituel de langueur, qui dépérit, qui se trouve dans un état d’abattement, de grande faiblesse physique et psychologique.
      • Ô gazons animés par un vivant zéphyr !
        Plantes, arbres géants, atmosphères languides,
        Cieux d’opale et toi, mer, de ton mystère avide,
        Que mon âme, de vous, pourra-t-elle s’emplir.

        — (Jeanne Boujassy, « Méditation devant la mer » in La Parenthèse no 3 du 15 décembre 1930)
    2. Qui exprime un sentiment de langueur.
      • Il passa cette dernière journée en compagnie des siens, tout imprégné de la tristesse languide qui suit les renoncements. — (Joseph Kessel, L’Équipage, Gallimard, 1969, page 107)
  2. En parlant d’une chose :
    1. Qui manque de force, d’énergie.
      • Le calme des plaines grises, toujours moites de brume au matin, ressemblait à ces aubes d’été languides qui se traînent comme assommées sous une fin d’orage. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951)
      • Et puis, nous sommes moins belliqueux qu’aux siècles héroïques. Nous luttons mollement, avec une languide indifférence et parfois nous ne faisons même pas trop grise mine à l’ennemi qui est déjà dans nos murs. — (Irène de Buisseret, Deux langues, six idiomes, Ottawa, Carlton Green, 1975, page 31)
      • L’odeur fraîche de l’ail, acide de la roquette, l’odeur plus entêtante et languide du melon, l’odeur fauve du marché à la volaille. — (Philippe Delerm, Quiproquo, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 1999, page 34)
    2. Qui évoque, engendre la langueur.

Traductions[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]