lieutenant-colonel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : lieutenant colonel

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Composé de lieutenant et de colonel.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
lieutenant-colonel lieutenants-colonels
\ljøt.nɑ̃.kɔ.lɔ.nɛl\

lieutenant-colonel \ljøt.nɑ̃.kɔ.lɔ.nɛl\ masculin

  1. (Militaire) Grade donné à un officier supérieur dans l’armée de terre, l’armée de l’air et la gendarmerie nationale de France, situé entre son supérieur hiérarchique, le colonel, et son subordonné, le commandant (armée de terre, armée de l’air) ou le chef d’escadron (gendarmerie), correspondant à celui de capitaine de frégate dans la Marine nationale française. Le code OTAN : OF-4.
    • Le lieutenant-colonel du Paty de Clam est en prison. O lendemains des jours de victoire. Du Paty de Clam est en prison, et dans la propre cellule de Dreyfus, pour comble d’ironie. — (Georges Clemenceau, Au Cherche-Midi dans L'Aurore, 3 juin 1899 - En réunion dans Justice militaire, Stock, 1901, p.96)
    • Profitant de la circonstance, le lieutenant-colonel Fumal installa ses canons antichars – préalablement massés derrière le fossé, de Zuydcoote à la mer – entre Zuydcoote et Ghyvelde. — (Charles Rieupeyrous, Quartiers d'été, Éditions Publibook, 2010, page 319)
  2. (Par extension) (Administrations publiques) Officier supérieur de ce grade, situé entre son supérieur hiérarchique, le colonel, et son subordonné, le commandant.
    • Un lieutenant-colonel des pompiers, des douanes..

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]