métis

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Metis, metis, Métis

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin mixtus (« mélangé, mêlé »), via le bas latin mixticius. (fin XIIe siècle) mestiz.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin métis
\me.tis\
Féminin métisse
\me.tis\
métisses
\me.tis\

métis \me.tis\

  1. (Anthropologie) Qui est né de parents d’ethnies différentes.
    • En effet, les femmes métisses qui commettent l’adultère ne sont pas poursuivies selon les lois de Castille, comme on le fait dans le cas des femmes espagnoles mariées à des Espagnols, qui se sont rendues coupables d’adultère. (Bernard Grunberg, Le métis dans la société coloniale ; entre haine, mépris et défiance, Les Discours de la haine: Récits et figures de la passion dans la Cité, sous la direction de Marc Deleplace, Presses Universitaires Septentrion, 2009, p.167)
  2. (En particulier) Qui est né d’un Blanc et d’une Noire ; ou d’un Noir et d’une Blanche.
    • Bien sûr, Barack Obama est métis, fils d'un universitaire kenyan, noir d'ébène, et d'une fille du Kansas, « blanche comme le lait », comme il aime à la décrire. (Guillaume Debré, Obama, les secrets d'une victoire, Fayard, 2008, chap.1)
  3. Qui sont engendrés de deux races ou de deux variétés, en parlant de certains animaux.
    • Les tous premiers résultats des travaux de sélection générique entrepris à la Station d'Asela et dans de petites exploitations avoisinantes ont fait l'objet de plusieurs rapports ([…]), mais aucune étude n'avait encore été entreprise sur les performances des bovins métis élevés en station et en milieu réel. (Gabriel Hamlin Kiwuwa, John C.M.. Trail, Mohamed Y. Kurtu, & al., Productivité de bovins laitiers métis dans la région d'Arsi en Éthiopie, Addis-Abeba : Centre international pour l'élevage en Afrique, 2006, p.1)
  4. Qui sont nés du mélange de deux formes de la même espèce, en parlant des fleurs et des fruits.
    • Ces plantes métisses peuvent varier et présenter des caractères qui diffèrent de ceux de leurs parents, — c'est précisément le but qu'on poursuit,— mais on ne remarque jamais chez elle aucune prépondérance des organes de la végétation et de la nutrition sur les appareils floraux. (Cours de M. de Quatrefages, chap 32 : fécondité des métis et des hybrides chez les végétaux, dans Revue des cours scientifiques de la France et de l'étranger, Paris : Germer Baillière, 1868-1869, vol.6, p.85)
    • « Vous comprenez, disait Baillargeau, dans la vigne ce ne sont pas des espèces que nous croisons, ce sont des races, des variétés. On devrait dire des métis et non pas des hybrides, mais la coutume est de parler d’hybrides, et puis cela fait plus noble. […] Vous soutenez que le terme d’hybride est plus noble que celui de métis. D’abord il est impropre et vous en convenez puisqu’il désigne le croisement de deux espèces différentes ; ensuite il est grossier, barbare et, de plus, outrageant puisqu’il est tiré du mot grec hybris qui a le sens de viol, alors que métis vient du latin mixtus au sens exquis de ce qui est mêlé, tendrement mêlé, amoureusement mêlé. » (Maurice Bedel, Le Mariage des couleurs, ch. III, 1951)

Dérivés[modifier]

Composés[modifier]

Traductions[modifier]

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin métis
\me.tis\
Féminin métisse
\me.tis\
métisses
\me.tis\

métis \me.tis\ masculin

  1. Individu né de parents d’ethnies ou de races différentes.
    • Parmi les plus jolies esclaves de cette habitation, on remarquait une métisse de quinze ans, nommée Cecily. (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)
    • Je suis Joshua, un métis né d'un Noir africain et d'une Blanche européenne. Je ne suis pas le seul, je le sais. Les métis, il y en a pas mal ici. Mais malgré tout, nous ne passons pas inaperçus. (Blaise Mouchi Ahua, Moi, un métis afro-européen: Cette inoubliable enfance, Éditions Publibook, 2011, p.6)
  2. Animal issu de croisement d'animaux d'espèces proches mais différentes.
    • Le métis du saumon femelle et de la truite mâle est d'une croissance rapide et n'est pas migrateur.
      Le métis ayant le salvelin pour mère et la truite pour père et vice versa est également d'un développement remarquable et vient dans les eaux moins profondes que celles qu'exige le premier.
      (Jean-Pierre Joseph Koltz, Traité de Pisciculture pratique, 4e édition revue & augmentée, Paris : G. Masson, 1883, p.105)


Hyponymes[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Anagrammes[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]