maquiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(1815) Dérive, à l’aide du suffixe -iller, de l’ancien verbe picard maquier (« faire »), lui-même emprunté au moyen néerlandais maken (« faire »). Le verbe est passé dans l’usage argotique avec le sens de « falsifier » puis dans l’argot du théâtre (1840) avec celui de « grimer ». Il a enfin perdu le sens argotique pour signifier « farder, enjoliver un visage ».

Verbe[modifier | modifier le wikicode]

Maquiller (1)

maquiller /ma.ki.je/ transitif ou pronominal 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se maquiller)

  1. (Cosmétologie) Farder ; recouvrir de fard.
    • […] à la fin du mois, je pouvais apporter à ma femme, une centaine de francs, qu’elle dépensait aussitôt en pommades, en glycérine, en menus objets avec lesquels elle se parait, se maquillait, se pomponnait. (Octave Mirbeau, La Tête coupée)
  2. (Par extension) Travestir une chose.
    • Le maquignon de bas étage […] tripote, drogue, maquille, défigure un cheval sur lequel il veut gagner quelques pistoles. (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • (Figuré) Maquiller un manuscrit.
    • Cet auteur a su habilement maquiller tous ses emprunts.

Antonymes[modifier | modifier le wikicode]

farder

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Expressions[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]