otage

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Voir aussi : ôtage

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

De l'ancien français ostage (« logement »), de oste avec le suffixe -age.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
otage otages
\ɔ.taʒ\
Deux otages.

otage \ɔ.taʒ\ masculin et féminin identiques

  1. Personne livrée ou prise afin de garantir des accords entre ennemis.
    • Il eut pour cela recours à Casula Duc de Hongrie, & Uratislas Duc de Pologne, qui lui donnèrent un secours assez considérable pour contraindre à son tour Suintebold, de lui donner son fils en ôtage pour assurance de sa fidélité. — (Jean de Heiss, Histoire de l'empire, contenant son origine; ses progrès; ses révolutions; la forme de son gouvernement; sa politique; ses alliances; ses associations; et les nouveaux réglemens qui ont été faits par les traitez de Westphalie, & autres, nouvelle édition, Amsterdam : chez les Wetsteins & Smith, 1733, p. 137)
    • De Termes ne pouvant lui faire compter cette somme , lui envoya son neveu en otage , et il partit pour le Levant le 22 septembre , au moment où sa coopération eût été le plus nécessaire. — (François-Guillaume Robiquet, Recherches historiques et statistiques sur la Corse, texte, Paris : chez le frère de l'auteur & Rennes : chez Duchesne, 1835, p. 177)
    • La douzaine d'otages est prête : il y en a même treize. Rien que des domestiques stylés de la guerre et tout enfant qui crie quand le canon tonne est giflé. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
  2. Personne prise pour faire pression sur quelqu’un, un groupe, ou un État, afin d’obtenir quelque chose d’eux.
    • Lorsque celui-ci avertissait la Banque d'Algérie que les otages avaient quitté l'Iran sains et saufs, la Banque d'Algérie donnait à la Banque d'Angleterre les instructions prévues aux différents accords, soit la remise de l'or et des titres à la à la Banque Markazi […]. — (« Règlement des différends entre les États-Unis et l'Iran : Les accords d'Alger du 19 janvier 1981 », dans le Journal du droit international, vol. 108, Libraire générale de droit et de jurisprudence, 1981, p. 748)
    • En songeant aux différents aspects du drame, j'éprouvai une curiosité grandissante pour les conditions dans lesquelles les otages et leurs ravisseurs avaient vécu ensemble durant six jours. […]. Qu'est-ce qui avait permis aux otages de tenir alors qu'un étranger armé venait soudainement s'arroger la mainmise sur leur vie ? — (Daniel Lang, Stockholm 73, Paris : Éditions Allia, 2019)

Dérivés[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]