retentir

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Construit avec le préfixe re- et l’ancien français tentir (« faire entendre un son ») doublet lexical de tinter et formé sur le participe passé tinnitus du latin tinnio (« tinter, faire entendre un son »).

Verbe [modifier]

retentir \ʁə.tɑ̃.tiʁ\ intransitif 2e groupe (conjugaison)

  1. Rendre, renvoyer un son éclatant.
    • Cette voûte retentit du bruit des trompettes.
  2. Faire ou produire un bruit éclatant.
    • Mais, vers quatre heures et demie, la tempête se caractérisa. Des sifflements aigus retentirent dans les hautes couches de l'air. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Et, pour égayer le voyage, les chansons bientôt fusèrent d'elles-mêmes. Les notes joyeuses retentissaient au loin sur la terre nue […] (Out-el-Kouloub, « Zariffa », dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Mais ce n’est pas seulement cela, cette fanfare qui retentit dans les pierres de la ville… Quand j’étais petit, à là campagne où j’ai été élevé, j’entendais cette sonnerie, au loin, sur les chemins des bois et du château. (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • (Figuré) - Ses louanges retentissent dans tout l’univers.
  3. (Par extension) (Figuré) Produire dans l’âme une forte impression.
    • Ses paroles ont retenti en moi.

Dérivés[modifier]

Prononciation[modifier]

Paronymes[modifier]

Traductions[modifier]

Références[modifier]

Anagrammes[modifier]