tinter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(Date à préciser) Du latin tinnitare, fréquentatif de tinnire.

Verbe[modifier]

tinter \tɛ̃.te\ transitif ou intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Faire sonner lentement une cloche, en sorte que le battant ne frappe que d’un côté.
    • (Absolument)A Neufchâtel, on annonce le trépas par quinze coups de cloche pour un homme, […]. A Bully, à Esclavelles et à Bures, on tinte treize coups pour un homme, onze pour une femme, et, dans cette dernière paroisse, sept pour les enfants. (Dieudonné Dergny, Les cloches du Pays de Bray, Paris, Derache & Rouen, Le Brument, 1865, part.2, p.8)
    • Tinter la grosse cloche, la petite cloche.
  2. (Intransitif) Sonner lentement en parlant d'une cloche qu’on frappe d’un seul côté avec le battant.
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : Le problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. (Intransitif) (Par analogie) Rendre un son en étant frappé comme une cloche.
    • Une petite pluie froide faisait furtivement briller la couverture d'un appentis et tinter sur le zinc, à de rares intervalles, de pesantes gouttes d'eau qui s'échappaient d'une chanlatte percée. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Il poussa la porte si fort que le fer à cheval suspendu au linteau de chêne tinta faiblement. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  4. (Intransitif) Donner la sensation d’un tintement de cloche.
    • L’oreille lui tinte.

Dérivés[modifier]

Proverbes et phrases toutes faites[modifier]

  • les oreilles doivent vous tinter (se dit pour faire entendre à une personne qu’on a beaucoup parlé d’elle en son absence, le plus souvent dans un sens élogieux)

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Homophones[modifier]

  • teinter (et diverses formes de ce verbe)

Anagrammes[modifier]

Références[modifier]