schiste

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVIe siècle) Du grec ancien σχιστός, skhistos (« fendu, séparé, ce qu'on peut fendre ») issu de σχίζω, skhizô (« fendre »).

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
schiste schistes
\ʃist\
Un schiste

schiste \ʃist\ masculin

  1. (Géologie) Roche sédimentaire ou métamorphique (cristallophyllienne) à structure feuilletée et pouvant se diviser (se cliver) facilement en lames ou feuilles.
    • Le terrain ardoisier montre une succession de schistes et de quartzites des nuances les plus diverses, dont l’inclinaison générale est vers le sud de la boussole. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 15)
    • Vous ne chercheriez pas longtemps dans ces fissures de schiste ardoisé sans rencontrer des pépites importantes. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, J. Hetzel et Cie, Paris, 1863)
    • On retrouve ce psammite à l'Est, à mi-hauteur du chemin d’Aiglemont, où il passe en dessus et en dessous des schistes gris-bleu, quarzeux. — (Excursions géologiques dans le golfe Rhénan de Charleville, par M. Jannel , dans les Annales de la Société géologique du Nord, Séance du 2 novembre 1881.)
    • Il verrait succéder la flore calcifuge moins variée des schistes et des grès, celle des tourbières avec leurs éléments relictuels. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 7)
    • Quant aux pommes de terre, les canadas, venus dans les défrichements, du terrain sec, du schiste pourri tout pailleté d'écailles irisées, on leur découvre toujours un goût nouveau. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (Industrie minière) Substance stérile mêlée au charbon.
    • Dans sa forme la plus simple, cet épierreur sélectionne le charbon brut en deux classes : les schistes d'une part, et, d'autre part, les charbons plus ou moins barrés . — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, p. 33)
  3. Huile de schiste, utilisée autrefois pour l'éclairage.
    • Cette loge, qu’il partageait avec deux camarades, était un cabinet sans fenêtre, bas de plafond, éclairé au schiste. — (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 238)

Notes[modifier le wikicode]

L'Académie française prescrivait que le second s de schiste s'amuïr devant le t, et que le mot devait se prononcer ʃit [1], [2], ce qui se réflétait dans la graphie alternative du mot, i.e. chite, maintenant désuète.

→ voir chite.

Variantes[modifier le wikicode]

  • chite (désuet, en usage du XIIIème jusqu'au début du XIXème siècle).

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Hyperonymes[modifier le wikicode]

Hyponymes[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

  • (Région à préciser) : écouter « schiste [ʃist] »
  • France (Lyon) : écouter « schiste [Prononciation ?] »


Paronymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • schiste sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]