un point c’est tout

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
(Redirigé depuis un point c'est tout)

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

 Composé de un, point, être et tout. Par référence au signe de ponctuation qui termine la phrase.

Locution-phrase [modifier le wikicode]

un point c’est tout \œ̃ pwɛ̃ s‿ɛ tu\ invariable

  1. Pour mettre un terme à une discussion, sur le ton impérieux.
    • Fais ce que je te dis, un point c’est tout !
    • Vous êtes bien d’accord : pour trouver un mari, il n’y a pas trente-six moyens, il faut fréquenter des garçons, un point c’est tout. — (Alexis Large et Albert Aycard, Les Perles de Vénus, Denoël, 1963)
    • On arrivera quand on arrivera, un point c’est tout ! — (Frank Margerin, Le Danger public, Les Humanoïdes Associés, 1994)
  2. Pour montrer des limites : pas davantage, pas plus que cela.
    • Tu ouvres ton album tous les trente-six du mois pour le regarder : un point, c’est tout ! — (Paul Berna, Millionnaires en herbe, éditions G. P. Rouge et Or, 1958)
    • Celle-là, elle était bonne pour encaisser le pèze. Un point, c’est tout. — (Victor Victus, De la boue et des roses, éditions de la Flamme d’or, 1953)
    • — C’est toi qui me fais suer. Tu étais d’accord pour me raccompagner chez moi, un point, c’est tout ! Je n’ai aucune envie de m’arrêter en route, fit Gin. — (Tito Topin, 55 de fièvre, Série noire, Gallimard, 1983, page 10)

Synonymes[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]