voyant

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Participe présent de voir. (Vers 980) voiant.

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin voyant
\vwa.jɑ̃\

voyants
\vwa.jɑ̃\
Féminin voyante
\vwa.jɑ̃t\
voyantes
\vwa.jɑ̃t\

voyant \vwa.jɑ̃\

  1. Que l’on voit ; qui attire la vue ; éclatant ; manifeste.
    • À l’intérieur de ce wagon je remarque quelques Sarthes de grande et fière mine, drapés de leurs longues robes à couleurs voyantes, sous lesquelles passent les bottes en cuir soutaché. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. VI, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les uns écrasent leur pinceau dégouttant de rouge sur le nez d'un souverain, d'autres chamarrent de couleurs voyantes les robes des princesses. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895 - 1923)
    • Il avait endossé pour la circonstance un complet vert — peut-être un peu voyant — et orné sa cravate d'une perle qu'il reluquait sans fausse honte. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
  2. Ostentatoire ; très ou trop visible.
    • La foule aime le style voyant. Il m’eût été loisible de ne pas me retrancher ces pendeloques et ces clinquants qui réussissent chez d’autres et provoquent l’enthousiasme des médiocres connaisseurs, c’est-à-dire de la majorité. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 200.)
    • […] les moniales arborent un voyant costume, une robe blanche serrée par une ceinture de cuir écarlate à la taille, un manteau rouge et un scapulaire couleur de sang portant, brodé en soie bleue, […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. Qui voit.
    • Ô phrénologues ! L’inéducabilité érigée en principe ? quel inhominalisme ! La sublime créature est éducable, voyante et libre, criminelle ou vertueuse à son choix, responsable. — (L.-V. Frédéric Amard, Homme, univers, et Dieu, vol.2, 1844, page 580)
    • Lydie est un peu popote, mais extrêmement gaie, elle n'a jamais été voyante et ne s'est aperçue qu'elle était aveugle qu'à l'âge de huit ans; cela l'avait à la fois surprise et amusée, elle nous a raconté en avoir ri pendant longtemps. — (Patrick Cauvin , « Lydie », dans L'amour aveugle, éditions JC Lattès, 2000)

Antonymes[modifier le wikicode]

Composés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
voyant voyants
\vwa.jɑ̃\
Une voyante de carnaval.

voyant \vwa.jɑ̃\ masculin (pour une femme on dit : voyante)

  1. Celui ou celle qui voit.
    • Qu'on ait interdit à deux aveugles de se marier ensemble « de peur du feu » et parce qu'ils n'auraient pu subvenir à leurs besoins mutuels, on n'y saurait trouver à redire, mais il est permis de regretter que la même interdiction ait été faite à deux voyants , et que les épousailles n'aient été autorisées qu'entre un voyant et une aveugle, un aveugle et une voyante, au risque de perpétuer indéfiniment l'infirmité de l'un des conjoints. — (Léon Le Grand, « Les Quinze-Vingts depuis leur fondation jusqu'à leur translation au faubourg Saint-Antoine (XIIe-XVIIIe siècle) », chap. 8, dans les Mémoires de la Société de l'Histoire de Paris et de l'Ile-de-France, vol. 13-14, Paris : chez H. Champion, 1887, page 162)
    • L'aveugle, le mal-voyant recrée l'univers qui l’entoure à partir de ses perceptions : celles de l’ouïe, du toucher, de l'odorat. Et ce faisant il apprend au voyant un univers qu 'il ne connaît pas.
      L'œil a une tendance totalitaire, impérialiste. Il asservit les autres sens […].
      — (Pierre Le Clerc, Aveugle, je veux voir! , Les Éditions ouvrières, 1982, page 128)
  2. Celui, celle qui prétend posséder le don de double vue.
    • Je tendis ma main gauche à la voyante déguisée en fatma. Cette sectatrice de Mahomet m’énonça les arrêts du sort avec l’accent de Belleville. — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 164)
    • On était enclin déjà, je pense, à juger la qualité et la compétence d'un médecin par le prix qu'il fait payer : plus il prend cher, et plus il doit être savant. Ce critérium s'applique encore davantage aux médicastres, aux voyantes et aux charlatans. — (Revue de Saintonge & d'Aunis, 1908, vol. 28, page 90)
    • Comme en taromancie, l'inspiration du voyant, ses impressions, les images qui lui viennent tiennent autant à des moyens médiumniques qu'à une très grande conscience des moindres détails et de leur signification. — (Monsieur Perceval, Interpréter les lignes de la main : Guide complet de la chiromancie, Éditions Asap, 2013)
  3. Signal lumineux destiné à être très visible.
    • Un voyant lumineux rouge.
    • Il entend le ronronnement du moteur, ses joues tièdes, un voyant est allumé sur le tableau de bord. — (Céline Curiol, L'ardeur des pierres, Actes Sud, 2012)

Traductions[modifier le wikicode]

Forme de verbe 1 [modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe voir
Participe Présent voyant
Passé

voyant \vwa.jɑ̃\

  1. Participe présent de voir.

Forme de verbe 2[modifier le wikicode]

Voir la conjugaison du verbe voyer
Participe Présent voyant
Passé

voyant \vwa.jɑ̃\

  1. Participe présent de voyer.

Prononciation[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

  • voyant sur l’encyclopédie Wikipédia Wikipedia-logo-v2.svg

Références[modifier le wikicode]

Ancien français[modifier le wikicode]

Forme de verbe [modifier le wikicode]

Participe Présent voyant
Passé

voyant

  1. Participe présent du verbe veoir.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]