wassen

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Néerlandais[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(Verbe 1) Du moyen néerlandais wasschen, du vieux néerlandais wascan, du proto-germanique *waskaną, de l’indo-européen *wed- (« eau, mouillé »). Cognat de l’allemand waschen, de l’anglais to wash.
(Verbe 2) Du moyen néerlandais wassen, du vieux néerlandais wassan, du proto-germanique *wahsijaną, de l’indo-européen *h₂weg- (« croître, augmenter »).
(Verbe 3) Dérivé de was (« cire ») avec le suffixe -en.

Verbe 1 [modifier le wikicode]

Présent Prétérit
ik was waste
jij wast
hij, zij, het wast
wij wassen wasten
jullie wassen
zij wassen
u wast waste
Auxiliaire Participe présent Participe passé
hebben wassend gewassen

wassen \ˈʋɑ.sə(n)\

  1. (Transitif) Laver, nettoyer.
  2. (pronominal) Se laver.
    • Zij waste zich met zeep.
      Elle s’est lavée avec du savon.

Composés[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier le wikicode]

Présent Prétérit
ik was wies
jij wast
hij, zij, het wast
wij wassen wiesen
jullie wassen
zij wassen
u wast wies
Auxiliaire Participe présent Participe passé
hebben wassend gewassen

wassen \ˈʋɑ.sə(n)\

  1. (Archaïsme) (Intransitif) Grandir, croître (en parlant de la lune ou d’un courant d’eau).

Dérivés[modifier le wikicode]

Verbe 3[modifier le wikicode]

Présent Prétérit
ik was waste
jij wast
hij, zij, het wast
wij wassen wasten
jullie wassen
zij wassen
u wast waste
Auxiliaire Participe présent Participe passé
hebben wassend gewast

wassen \ˈʋɑ.sə(n)\

  1. (Transitif) Frotter avec de la cire, cirer.

Taux de reconnaissance[modifier le wikicode]

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 100,0 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]