cloque

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : cloqué

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Variante de cloche dans les dialectes normand et picard où le son latin /k/ n'a pas subi de transformation en /ʃ/.

Nom commun 1[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
cloque cloques
/klɔk/

cloque /klɔk/ féminin

  1. (Arboriculture) Boursouflure qui attaque les feuilles de certains arbres et particulièrement du pêcher.
    • Cette espèce attaque les feuilles du Poirier et y forme de petites cloques vertes, puis brunes, dont, la face inférieure devient blanche et pulvérulente à la fructification. (Georges Delacroix, Maladies des plantes cultivées: Volume 2, 1926)
    • La cloque du pêcher provoquée par Taphrina deformans, est devenue très courante. Selon certains anciens elle l'était moins autrefois. Les feuilles s'épaississent, s'enroulent, deviennent cassantes et rouges puis finissent par tomber. (Joseph Pousset, Agriculture naturelle, 2008, page 251)
  2. (Par extension) Ampoule, boursouflure sur la peau.
    • Le dégel cause une dilatation vasculaire maximale entraînant la formation d'un œdème et d'une cloque dus aux lésions des cellules endothéliales (couche interne de la peau). (Jeanne Mager Stellman, Chantal Dufresne, Encyclopédie de sécurité et de santé au travail: Volume 2, Bureau international du travail - 2000)
  3. (Textile) Tissu du même type que le matelassé mais sans intercalation de grosse trame et en utilisant des fils de satin dont la rétraction provoque des boursouflures.

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Médecine

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun 2[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
cloque cloques
/klɔk/

cloque /klɔk/ féminin

  1. (Archaïsme) (Ardennes) Grève générale.
    • Dès l'instant même ou l'un de ceux-ci essayait de former un apprenti, tous les tondeurs faisaient ce qu'ils appellent la cloque, cessaient tout travail et recevaient, du reste des coalisés, une paie suffisante pour les faire vivre jusqu'à ce que le négociant réfractaire à leur volonté eût retiré l'apprenti qu'ils ne voulaient pas recevoir. (Abbé Pregnon, Histoire du pays et de la ville de Sedan, T.2, 1856)
    • Entre eux, les tondeurs sedanais font des assemblées. Après avoir bien réfléchi et discuté avec les maîtres depuis avril, le 1er août 1750 ils décident d'engager la « cloque », c'est à dire la grève générale des sept cents compagnons, et de « muleter » les jaunes de cinquante livres d'amende selon la tradition du compagnonnage auquel ils semblent appartenir. (Henri Manceau, Des luttes ardennaises, 1969)
    • En octobre 1712 à Sedan, deux cent ouvriers tondeurs font cloque, entraînant le chômage des métiers du drap. (Maurice Tournier, Propos d'étymologie sociale 1: Des mots sur la grève, 2002)

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe cloquer
Indicatif Présent je cloque
il/elle/on cloque
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je cloque
qu’il/elle/on cloque
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
cloque

cloque /klɔk/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cloquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe cloquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe cloquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe cloquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe cloquer.

Prononciation[modifier | modifier le wikitexte]

Homophones[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

Picard[modifier | modifier le wikitexte]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du bas latin clocca attesté au VIIe siècle, issu des langues celtiques

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

cloque /Prononciation ?/ féminin

  1. Cloche.
  2. Espèce de gros jupon de dessous d’une étoffe forte et raide.

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  • Jean-Baptiste Jouancoux, Études pour servir à un glossaire étymologique du patois picard, 1880, vol. I