dithyrambique

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du latin dithyrambicus, lui-même du grec ancien διθυραμβικός (dithurambikos), dérivé de διθύραμβος (dithurambos, « chant en l’honneur des divinités ») d’origine incertaine, concerne le chant, libre, exalté, impétueux, en l’honneur de Dionysos ou d’autres divinités.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
dithyrambique dithyrambiques
/di.ti.ʁɑ̃.bik/

dithyrambique /di.ti.ʁɑ̃.bik/ masculin et féminin identiques

  1. (Littérature) (Dans l’Antiquité grecque) Qui appartient au genre poétique du dithyrambe.
    • Poème dithyrambique.
    • Au temps d’Eschyle, quand la tragédie, fidèle à ses origines, est encore un chant dithyrambique.
    • Les visions des anciens prophètes avaient souvent été accompagnées de phénomènes d’excitation nerveuse. L’état dithyrambique des Grecs entraînait des faits du même genre…
  2. Qui est de la nature du dithyrambe.
    • Le genre dithyrambique.
    • Les Italiens modernes se sont exercés dans la poésie dithyrambique, et pensent y avoir excellé.
  3. Qui compose des dithyrambes.
    • Poète dithyrambique.
  4. (Figuré) (Péjoratif) Se dit de quelqu’un volontiers excessif, emphatique, et pompeux dans ses éloges ou son expression générale.
    • Je connaissais trop Puig, son exubérance, sa nature dithyrambique. (Henry de Montherlant, La Petite Infante de Castille, 1920, p. 627)
    • Le style à moi, qui m’est naturel, c’est le style dithyrambique et enflé. (Gustave Flaubert, Correspondance, 1853, p. 224)
    • Il commença, en style pompeux, un long éloge dithyrambique auquel je ne compris rien. (Guy de Maupassant, Contes et nouvelles, tome 2, Menuet, 1882, p. 1250)
    • Une immense joie s’empare de toute l’Italie, alimentée par les reportages dithyrambiques des journalistes embedded, comme on dirait aujourd’hui. La presse chante la victoire de la civilisation européenne sur l’obscurantisme des musulmans […] (Tewfik Farès, 1911 : la Libye en guerre, déjà, dans Libération (journal) du 18 mars 2011, p.S12)

Synonymes[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]