grésiller

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

(Verbe 1) (vers 1120) Du francique *grisilôn (« grêler »).
(Verbe 2) Du précédent ou du suivant avec le sens de « produire un bruit, semblable à celui d’un corps qui frit, à celui du grésil ».
(Verbe 3) Altération du moyen français grediller sous l’influence de grésiller 1.

Verbe 1[modifier | modifier le wikicode]

grésiller /ɡʁe.zi.je/ impersonnel

  1. (Météorologie) Tomber, en parlant du grésil.
    • Il grésille.

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Verbe 2[modifier | modifier le wikicode]

grésiller /ɡʁe.zi.je/ intransitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Crier, en parlant du grillon.
  2. (Suisse) Croquer sous la dent, comme le pain lorsqu’il s’y est mêlé du sable ou du menu gravier.

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Variantes[modifier | modifier le wikicode]

Verbe 3[modifier | modifier le wikicode]

grésiller /ɡʁe.zi.je/ transitif 1er groupe (conjugaison)

  1. Se froncer, se rétrécir, se racornir ou se retirer, généralement en parlant d’une chose.
    • On y descendait par un escalier de cave qu’éclairait une petite lampe dont la mèche grésillait, emplissant de fumée, son verre. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Le feu a grésillé ce parchemin. Le soleil grésillera toutes ces fleurs si vous ne les couvrez.
  2. (Vitrerie) (Vieilli) Rogner, façonner le verre avec le grésoir, égriser, gréser.
  3. Pétiller.
    • Le ciel était zébré d’étincelles électriques qui grésillaient sous les larges gouttes de la pluie. (Jules Verne, Cinq Semaines en ballon, 1881)
    • La tentation du voyage grésille tout au fond de mon être. (Amiel, Journal, 1866, p. 458)

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]