niais

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

(1265) Du latin populaire nidax, dérivé de nidus, « nid ». (1175) nies.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin niais
/njɛ/
Féminin niaise
/njɛz/
niaises
/njɛz/

niais /njɛ/

  1. (Désuet) Oiseau de fauconnerie que l’on prenait dans le nid alors qu’il n’en était pas encore sorti [1].
    • Le vol en plein champ était surtout confié au faucon niais des montagnes, au lannier et au lanneret. (Musée des familles : Lectures du soir, volume 8, 1841, page 307)
  2. (Figuré) Qui, dans ses paroles et ses actions, montre de l’inexpérience et de la sottise.
  3. (Par extension) Qui est composé de niaiseries.
    • La bourgeoisie a encouragé le développement de cette littérature niaise et démoralisante ; elle occupe l’esprit populaire, l’endort et le détourne, ainsi que les chinoiseries politiques du radicalisme, de l’étude de ses véritables intérêts de classe. (Paul Lafargue, Sapho, paru dans Le Socialiste, 2 janvier 1886)

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Quasi-synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Dérivés[modifier | modifier le wikitexte]

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin niais
/njɛ/
Féminin niaise
/njɛz/
niaises
/njɛz/

niais /njɛ/ masculin (équivalent féminin : niaise)

  1. Personne niaise.
    • Si, grâce à ces conspirations domestiques, beaucoup de niais passent pour des hommes supérieurs, ils compensent le nombre d’hommes supérieurs qui passent pour des niais, en sorte que l’État Social a toujours la même masse de capacités apparentes. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1832)
    • […] il n’est de sottises que ces niais ne débitassent, de grossièretés enveloppées de fadeurs qu’ils n’osassent laisser tomber, et l’arrogance mielleuse de ces bas de plafond ne contribuait pas peu à entretenir ma bilieuse tristesse. (Octave Uzanne, Paul Avril & Adolphe Alphonse Géry-Bichard, Les Surprises du cœur, E. Rouveyre, 1881, p. 78)
  2. Rapace niais [2].

Synonymes[modifier | modifier le wikitexte]

Forme de verbe[modifier | modifier le wikitexte]

Conjugaison du verbe nier
Indicatif Présent
Imparfait je niais
tu niais
Passé simple
Futur simple

niais /njɛ/

  1. Première personne du singulier de l’imparfait de l’indicatif de nier.
  2. Deuxième personne du singulier de l’imparfait de l’indicatif de nier.

Anagrammes[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]

  1. Michèle Lenoble-Pinson, Poile et plume — termes de chasse et langue courante — vénerie, fauconnerie, chasse à tir → consulter cet ouvrage Niais, niaise
  2. Baudouin van den Abeele, La Franconnerie dans les lettres françaises du XIIe au XIVe siècle → consulter cet ouvrage page 176