rempart

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Déverbal de remparer, avec influence de *boulevart, boulevard pour la finale.

Nom commun[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
rempart remparts
/ʁɑ̃.paʁ/

rempart /ʁɑ̃.paʁ/ masculin

  1. Levée de terre, ordinairement revêtue de pierres et entourée d’un fossé, qui défend une place.
    • À l’époque de ce siège, les remparts de Carcassonne n’avaient ni l’étendue ni la force qui leur furent données depuis par Louis IX et Philippe le Hardi. (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Se promener sur les remparts.
    • Monter sur le rempart.
    • L’artillerie fit un feu violent du haut des remparts.
    • Abattre, élever des remparts.
    • Les remparts d’une ville, d’une forteresse.
  2. (Figuré) Ce qui sert de défense.
    • Cette place est le rempart de toute la province.
    • Malte était un des principaux remparts de la chrétienté.
    • Ce soldat, combattant auprès de son capitaine, lui fit un rempart de son corps.
    • Il se fit de cette loi un rempart contre les solliciteurs ; il s’en fit comme un rempart.

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Voir aussi[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]