tortueux

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikitexte]

Étymologie[modifier | modifier le wikitexte]

Du latin tortuosus.

Adjectif[modifier | modifier le wikitexte]

Singulier Pluriel
Masculin tortueux
/tɔʁ.tɥø/
Féminin tortueuse
/tɔʁ.tɥøz/
tortueuses
/tɔʁ.tɥøz/

tortueux

  1. Qui fait plusieurs tours et retours. — Note : Se dit surtout des rivières, des chemins, ainsi que des serpents.
    • […] il s’engagea du même pas, et en homme à qui elles sont familières, au milieu de rues étroites et tortueuses qui pouvaient abréger de quelques minutes son chemin, et reparut bientôt de l’autre côté de la ville. (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • De petites rues tortueuses, bordées de maisons de plâtre caduques, coupées de ruines, avec parfois l'ombre grêle d'un dattier cheminant sur les choses, obéissant elles aussi à la lumière, de petites places aboutissant à des voies silencieuses qui s'ouvraient brusquement, décevantes, sur l'immensité incandescente du désert... (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Je savais par mes cartes qu'un étroit et tortueux chenal, d'environ 150 mètres de largeur, menait au port et que rien ne l'indiquait à la surface de la mer. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Et puis voici un populeux village, un village compact, ramassé, aux ruelles étroites et tortueuses, sans jardins, sans courtils, un village serré autour de son antique clocher. (Ludovic Naudeau, La France se regarde. Le problème de la natalité, 1931)
  2. (Figuré) Ce qui est fait avec des détours, qui montre une absence de franchise.
    • L'histoire de son pays lui a pardonné les moyens tortueux par lesquels il s'était hissé au pouvoir. (Albert Mousset, Histoire de Russie, 1945)

Traductions[modifier | modifier le wikitexte]

Références[modifier | modifier le wikitexte]