surtout

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

→ voir sur et tout.

Adverbe[modifier | modifier le wikicode]

surtout

  1. Principalement ; plus que toute autre chose.
    • L’élève du cheval de trait et du mulet est aujourd’hui une industrie très-prospère et surtout très-rémunératrice ; […]. (J. Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, 1868)
    • […] ; les variations de température qu'on constate en Champagne, surtout au printemps, donnent à cette région un caractère continental ; […]. (Gustave Malcuit, Contributions à l'étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Soc. d'édit. du Nord, 1929, p.48)

Variantes orthographiques[modifier | modifier le wikicode]

Dérivés[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Nom commun[modifier | modifier le wikicode]

Surtout de table à huit bras de lumière
Singulier Pluriel
surtout surtouts
/syʁ.tu/

surtout /syʁ.tu/ masculin

  1. (Vieilli) (Désuet) Sorte de vêtement fort large, que l’on mettait sur les autres.
    • […] un torse enveloppé d’un surtout de futaine avec une fourrure dont on voyait moins de poil que de cuir. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • […] on lui jetait sur les épaules un magnifique surtout de dentelles de Malines. (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
    • Et la coiffure des belles Géorgiennes, le « tassakravi », […], et leurs robes aux couleurs éclatantes, […], leur surtout d’hiver en velours garni de fourrure et d’orfèvrerie aux brandebourgs, leur mantille d’été […], – toutes ces modes, enfin, si soigneusement notées sur mon carnet de reporter, qu’en dirai-je maintenant ? (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.1)
  2. Grande pièce de vaisselle d’orfèvrerie décorative que l’on place au milieu d’une table.
    • Il disposa, au centre de la table, un surtout formé d'un bocal de formol à l’intérieur duquel deux embryons de poulet semblaient mimer le Spectre de la Rose, dans la chorégraphie de Nijinsky. (Boris Vian, L’Écume des jours -1947)

Hyponymes[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]