élancement

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Dérivé de élancer avec le suffixe -ment.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
élancement élancements
\e.lɑ̃s.mɑ̃\

élancement \e.lɑ̃s.mɑ̃\ masculin

  1. (Vieilli) Action de faire un élan.
  2. Impression douloureuse, subite, aiguë et de peu de durée, ressentie dans une partie du corps et provenant d'une cause interne.
    • Ce mal de dents, ce furoncle, cet abcès me donne des élancements fort douloureux. Souffrir d’élancements.
  3. (Surtout au pluriel) Mouvement affectueux et subit de l’âme.
    • Les élancements de l’âme vers Dieu.
  4. (Marine) Longueur des vaisseaux excédant celle de la quille.
    • Il suffisait de contempler pendant un moment l'élancement du brick, sa forme allongée, son étroitesse, la hauteur de sa mâture, la coupe de sa toile, …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  5. (Métrologie) Rapport entre la base et la hauteur d'une éprouvette pour la mesure des résistances mécanique et physique.
  6. (Ponts) L'élancement d'un tablier de pont est le rapport entre la hauteur du tablier et la portée de la travée considérée.
  7. (Mécanique des fluides) Rapport entre la longueur et le diamètre d’un corps de révolution ; notion essentielle dans la théorie des corps élancés qui permet les calculs de stabilité des fusées et dirigeables.

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]