éternel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi Voir aussi : Éternel

Français[modifier | modifier le wikicode]

Étymologie[modifier | modifier le wikicode]

Du français aeternalis, de même sens, dérivé du latin classique aeternus.

Adjectif[modifier | modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin éternel
/e.tɛʁ.nɛl/
éternels
/e.tɛʁ.nɛl/
Féminin éternelle
/e.tɛʁ.nɛl/
éternelles
/e.tɛʁ.nɛl/

éternel

  1. Qui n’a pas eu de commencement et n’aura jamais de fin.
    • Il n’y a que Dieu qui soit éternel.
    • Le Père éternel.
    • Le verbe éternel.
    • La sagesse éternelle.
    • Une vérité éternelle : Une vérité immuable et nécessaire.
  2. Qui n’aura jamais de fin, quoiqu’il y ait eu un commencement.
    • La vie éternelle.
    • La gloire éternelle.
    • La damnation éternelle.
    • Les peines éternelles.
  3. (Par hyperbole) Qui doit durer si longtemps, qu’on n’en sait pas la fin.
    • Non seulement, il ne porte que des sabots ou des espadrilles de toile, comme un contrebandier, mais aussi un éternel pantalon avachi, tout rapetassé au fond et aux genoux, […]. (Jean Rogissart, Passantes d'Octobre, 1958)
    • C’est une guerre éternelle.
    • Un procès éternel.
    • Des haines éternelles.
    • Des amours éternelles.
    • Une reconnaissance éternelle.
    • Un éternel oubli.
    • On a appelé Rome la Ville éternelle.
    • Un éternel adieu : Dernier adieu, adressé à une personne, à une chose que l’on ne doit jamais plus revoir.
  4. Répété trop souvent.
    • Ses discours éternels.
    • Ses éternelles récriminations fatiguent tout le monde.
    • (Familier) Un bavard éternel : un homme qui parle trop.

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier | modifier le wikicode]

Traductions[modifier | modifier le wikicode]

Prononciation[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]