éternel

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : Éternel

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Du latin aeternalis, dérivé de aeternus.

Adjectif[modifier]

Singulier Pluriel
Masculin éternel
\e.tɛʁ.nɛl\
éternels
\e.tɛʁ.nɛl\
Féminin éternelle
\e.tɛʁ.nɛl\
éternelles
\e.tɛʁ.nɛl\

éternel \Prononciation ?\

  1. Qui n’a pas eu de commencement et n’aura jamais de fin.
    • Il n’y a que Dieu qui soit éternel.
    • Le Père éternel.
    • Le verbe éternel.
    • La sagesse éternelle.
    • Une vérité éternelle, vérité immuable et nécessaire.
  2. Qui n’aura jamais de fin, quoiqu’il y ait eu un commencement.
    • La vie éternelle.
    • La gloire éternelle.
    • La damnation éternelle.
    • Les peines éternelles.
  3. (Par hyperbole) Qui doit durer si longtemps, qu’on n’en sait pas la fin.
    • Non seulement, il ne porte que des sabots ou des espadrilles de toile, comme un contrebandier, mais aussi un éternel pantalon avachi, tout rapetassé au fond et aux genoux. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • C’est une guerre éternelle.
    • Un procès éternel.
    • Des haines éternelles.
    • Des amours éternelles.
    • Une reconnaissance éternelle.
    • Un éternel oubli.
    • On a appelé Rome la Ville éternelle.
    • Un éternel adieu, adieu, adressé à une personne, à une chose que l’on ne doit jamais plus revoir.
  4. Répété trop souvent.
    • Ses discours éternels.
    • Ses éternelles récriminations fatiguent tout le monde.
    • (Familier) Un bavard éternel, homme qui parle trop longtemps.

Dérivés[modifier]

Vocabulaire apparenté par le sens[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]