répéter

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher
Voir aussi : repéter

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIIIe siècle) Du latin repeto (« atteindre, chercher à atteindre de nouveau, attaquer à son tour, riposter, redemander, réclamer, revendiquer ») composé du préfixe itératif re- et petere (« atteindre, toucher, frapper, tomber sur, chercher à atteindre, demander »).

Verbe [modifier]

répéter \ʁe.pe.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (conjugaison) (pronominal : se répéter)

  1. Redire, dire ce qu’on a déjà dit soi-même.
    • Il se tut. Les autres devisaient toujours paisiblement. Il répéta sa question. Ils s’obstinaient à ne point faire la moindre attention à lui. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 352 de l’éd. de 1921)
    • Tout général, ayant droit à un triomphe (défilé de ses légions victorieuses dans Rome), est accompagné d'un esclave lui répétant à l'oreille : « La roche Tarpéienne est proche du Capitole. » — (Philippe Moreau Defarges, L'Histoire du monde : Pour les Nuls, First Éditions, 2010)
    • Le commissaire me prenait pour une bille ou bien il avait des trous de mémoire, je penchais plutôt pour la première solution, alors je répétai sans m'énerver, que ça soit naturel :
      – Non, il était en costard, je crois vous l'avoir déjà dit, non ?
      — (Pascal Dessaint, Les Hommes sont courageux, Éditions Rivages, 2013)
  2. Redire, dire ce qu’un autre a dit.
    • L’écho de la forêt voisine répétait nos cris, le mugissement des troupeaux, le tintement des clochettes et le claquement du fouet […] — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
    • Vous répétez ce qu’on a dit cent fois.
    • Répétez avec moi.
  3. Rapporter ce qu’on a entendu.
    • Prenez garde à cet homme, il est sujet à répéter.
    • Les enfants répètent, sans se douter des inconvénients que cela peut avoir.
  4. Refaire ; renouveler. — Note : on le dit surtout de ce dont le retour est fâcheux, désagréable, fatigant.
    • Un célèbre Académicien a déjà tenté cette expérience , & j'ai lieu de croire que la répétant & opérant avec tout le soin qu'elle exige, nos résultats seront à-peu-près les mêmes. — (Résultat des Expériences & Observations de MM. De Ch… & Cl… sur l'Acier fondu, dans le Journal de physique, de chimie, d'histoire naturelle et des arts, juillet 1788, , vol.33, p.46)
    • De cent façons, New York et sa somptueuse ploutocratie répétaient Venise : dans la magnificence de son architecture, de ses arts, de ses édifices, dans le farouche acharnement de ses luttes politiques, dans sa suprématie commerciale et maritime. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 209 de l’éd. de 1921)
    • Cela se répète souvent, se répète tous les jours, cela se renouvelle, a lieu souvent, tous les jours.
    • (Marine) Répéter les signaux, faire les mêmes signaux que le commandant, afin que les vaisseaux les plus éloignés puissent les voir ou les entendre.
  5. (Figuré) Réitérer le même motif.
    • On a répété cet ornement à droite et à gauche.
    • Les mêmes ornements se répètent sur les autres faces de l’édifice.
  6. Réfléchir les images des objets.
    • L’eau du lac répétait son image.
    • Ces deux glaces placées en regard répètent les objets à l’infini.
  7. (En particulier) Réviser plusieurs fois une même chose, pour pouvoir la prononcer ou l’exécuter en public.
    • Répéter son sermon, sa leçon.
    • Je lui ai fait répéter son rôle.
    • Répéter un trio, un quatuor.
  8. (Droit) Réclamer.
    • Répéter les dommages et intérêts.

se répéter transitif

  1. Redire les mêmes choses.
    • C’est un conteur agréable, mais il se répète quelquefois.
    • Ce poète, ce musicien a le défaut de se répéter.
  2. (Plus rare) Recommencer.
    • L’unité physionomique d'un paysage provient de ce que certaines plantes se répétant très fréquemment lui impriment une allure particulière. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 101)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Prononciation[modifier]

Références[modifier]