affliction

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIe siècle) Du latin afflictio → voir affliger.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
affliction afflictions
\a.flik.sjɔ̃\
Statue qui représente une femme en état d’affliction sur la tombe d'un être chéri.

affliction \a.flik.sjɔ̃\ féminin

  1. Immense chagrin ; abattement profond.
    • Après que plusieurs mois furent passés, elle sortit de cette violente affliction où elle était, et passa dans un état de tristesse et de langueur. (Mme de La Fayette, La Princesse de Clèves, 1678)
    • Si de tous les hommes les uns mouraient, les autres non, ce serait une désolante affliction que de mourir. (La Bruyère, Les Caractères, 1688)
    • Ce fut une joie de les revoir, car on les croyait perdus. Mais cette joie fit place à une profonde affliction, quand on apprit la mort du vieux Norman. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • C'est avec tes poisons que tu t'es préparé ton baume; tu as trait la vache Affliction, maintenant tu bois le doux lait de ses mamelles. Et rien de mal ne naît plus de toi, si ce n'est le mal qui naît de la lutte de tes vertus. (Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, 1883, trad. H. Albert, 1898)
    • 34- J'ai vu l'affliction de mon peuple qui est en Égypte, j'ai entendu leur gémissement, et je suis descendu pour les délivrer. Et maintenant viens, que je t'envoie en Égypte. (Bible, Actes des Apôtres, 7, 34, trad. Crampon, 1923)
    • Il n'appartient pas à une créature de donner du soulagement dans une affliction; c'est un office que Dieu a retenu pour soi seul. (Montherlant, Port-Royal,1954)
    • (...) Je prie pour que Notre Père qui est au ciel apaise la douleur de votre affliction et vous laisse seulement le tendre souvenir de vos chers disparus et la fierté bien fondée et solennelle d'avoir offert un si précieux sacrifice sur l'autel de la Liberté. (Lettre de Lincoln à Madame Lydia Bixby, 21 novembre 1864)
  2. Grand malheur ; catastrophe.
    • Les afflictions qu’il plaît à Dieu de nous envoyer. (Académie, 9ème éd.)
    • 29- Aussitôt après ces jours d'affliction, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. (Bible, Matthieu, 24, 29, trad. Crampon, 1894)

Synonymes[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]

Références[modifier]

Ancien français[modifier]

Étymologie[modifier]

(XIe siècle) Du latin afflictio.

Nom commun[modifier]

affliction \Prononciation ?\ féminin

  1. Génuflexion.
  2. Acte d’humilité.

Références[modifier]

Ancien occitan[modifier]

Wiki letter w.svg

Étymologie[modifier]

Du latin afflictionem, accusatif de afflictio.

Nom commun[modifier]

affliction féminin

  1. Génuflexion, affliction, pénitence.

Références[modifier]

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Anglais[modifier]

Étymologie[modifier]

(Siècle à préciser) Du latin afflictio.

Nom commun[modifier]

Singulier Pluriel
affliction
\Prononciation ?\
afflictions
\Prononciation ?\

affliction

  1. Affliction, chagrin.
  2. Affection.
    • afflictions of the soul : les affections de l'âme.
  3. (Médecine) Affection.
    • nervous affliction : affection nerveuse.

Apparentés étymologiques[modifier]

Apparentés étymologiques[modifier]

Prononciation[modifier]