agrégation

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

(XVe siècle) Emprunté au latin aggregatio (« agrégation, réunion d’éléments »), dérivé du latin grex (« troupeau »), lui-même issu du radical celtique *gre (troupeau, amas, multitude). Le mot a d’abord existé sur la forme aggrégation avant que l’Académie française ne fasse disparaître le g géminé dans un objectif de simplification de l’orthographe.

Nom commun [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
agrégation agrégations
\a.ɡʁe.ɡa.sjɔ̃\

agrégation \a.ɡʁe.ɡa.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’agréger, de regrouper des éléments.
    • […] c'est par cette raison que ces corps étant toujours bruts dans leur substance, ils ne peuvent croître par la nutrition comme les êtres organisés, dont l'intérieur est actif dans tous les points de la masse , et qu'ils n'ont que la faculté d'augmenter de volume par une simple agrégation superficielle de leurs parties. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, De la figuration des minéraux, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 1351)
    • La mer gela bientôt sur un espace immense, un vaste icefield se forma peu à peu par l'agrégation des glaçons épars et se souda au littoral. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Par « complexité », dans ce qui suit, je ne désignerai naturellement pas, d’abord, la « simple agrégation » ; c’est-à-dire l’assemblage quelconque d’éléments non arrangés – tel un tas de sable. — (Pierre Teilhard de Chardin, La Place de l’homme dans la nature, Éditions Albin Michel, 1956, page 16)
  2. Association à un corps, à un groupe.
  3. Concours de recrutement des professeurs de l’enseignement public d’État en France.
    • Il arrive de Paris, où il a été reçu, comme Turfin, un des premiers à l’agrégation ; il y a laissé des protecteurs que son esprit de gringalet amuse ; il en a rapporté une femme amusante, jolie, et qui doit trouver tous ces provinciaux bien sots. — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • Ce génie médical est demeuré pour moi une preuve éclatante de la malfaisance des concours. Incapable de flatter, comme de mentir, Vivier avait renoncé, dès le début de ses études, à la filière de l’agrégation, alors qu’il avait tout ce qu’il faut pour faire un professeur incomparable. Les étudiants se seraient rués à ses cours. Il mourut avant cinquante ans, emportant avec lui les germes non semés d’un enseignement qui eût été glorieux, qui eût fait progresser la clinique et la thérapeutique françaises et leur eût prêté son éclat. — (Léon Daudet, ‘’Souvenirs des milieux littéraires, politiques, artistiques et médicaux/Salons et Journaux’’, Grasset, 1917, réédition Le Livre de Poche, page 322)
    • […]: le père de Laforgue, qui s'était depuis quelque temps consolé du refus de son fils d'entrer à Polytechnique, lui parlait d'une thèse de doctorat, après l’agrégation : […]. — (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, page 52)
  4. (Québec) Procédure administrative en vue de la nomination d’un professeur au rang d'agrégé ; nomination elle-même.
  5. (Philosophie) Amas de choses sans liaison.
  6. (Chimie) (Vieilli) Adhérence.
  7. (Programmation orientée objet) Définition d'une entité comme étant un assemblage de plusieurs sous-entités.

Variantes orthographiques[modifier le wikicode]

Synonymes[modifier le wikicode]

concours de recrutement de professeurs

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]

Dérivés[modifier le wikicode]

Traductions[modifier le wikicode]

Prononciation[modifier le wikicode]

Paronymes[modifier le wikicode]

Voir aussi[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]